Saint-Raphaël : La 2CV du film Le Corniaud, exposée au musée Louis de Funès

A partir de ce 26 juin et jusqu’au 31 mai 2022, le musée Louis de Funès de Saint-Raphaël dans le Var consacre sa première exposition temporaire au film de Gérard Oury, Le Corniaud. Une visite articulée autour de la célèbre 2CV du film, cette exposition rend hommage notamment au réalisateur.

Fil rouge de cet événement : la 2CV.  Un des symboles de l'industrie automobile à la française, elle a permis de démocratiser l'automobile. Devenue icône de cinéma, elle fait encore rêver.  

"La 2CV devait être présentée au 34ème salon de l'automobile, mais avec la Seconde Guerre Mondiale ça ne s'est pas fait. C'est une voiture avec un réel impact historique et elle a aussi eu son rôle dans le cinéma français", explique Nora Ferreira la Directrice du Musée de Funès.

Le musée Louis de Funès à Saint-Raphaël dans le Var, expose donc la 2CV du Corniaud. L'occasion de se remémorer la scène d'ouverture de ce film devenu culte : 

Cette exposition propose de partir à la découverte des coulisses de ce succès populaire, avec en toile de fond  l'amitié indéfectible entre Louis de Funès et Bourvil.

Synopsis

Le Corniaud est un film comique franco-italo-espagnol réalisé par Gérard Oury, sorti en 1965. 

Son scénario s'inspire de l'affaire Jacques Angelvin, un présentateur de la télévision française arrêté aux États-Unis en 1962 au volant d'une Buick Invicta provenant de France et dans laquelle plus de cinquante kilogrammes d'héroïne pure avaient été dissimulés : 

Bien qu'il clama son innocence, il finit par plaider coupable pour bénéficier de l'allègement prévu par la législation américaine et fut condamné le 15 septembre 1963, à une peine de six ans de prison.

Dans cette adaptation, Antoine Maréchal, le « corniaud » qui se révèle finalement être moins naïf qu'il y paraît, est interprété par Bourvil, alors à l'apogée de sa carrière, tandis que Léopold Saroyan, le gangster, est joué par Louis de Funès, qui à cette époque connaît une fulgurante ascension, notamment grâce aux films Le Gendarme de Saint-Tropez et Fantômas en septembre et novembre 1964.

"Elle va marcher beaucoup moins bien forcément..."

Si l'accident se déroule au début du film, c'est en réalité en dernier qu'il a été filmé. Et cette dernière scène tournée le 7 décembre 1964, derrière le Panthéon, est certainement la plus célèbre du film. Gérard Oury a imaginé, lors de l’écriture du scénario, une 2 CV qui s’éventre littéralement après avoir été percutée par une Rolls. 

"Ca permet de rendre hommage au réalisateur car c'est son premier film comique, il a travaillé plus d'un an sur le scénario", explique Nora Ferreira la Directrice du Musée de FunèsElle ajoute : 

Nous avons utilisé la 2 CV original du film, elle a été reconstituée, certaines pièces ne sont pas d'époque. C'est un véritable lego !

Cet accident détermine la rencontre entre Maréchal (André Bourvil) et Saroyan (Louis de Funès). La 2 CV que conduit Bourvil débouche de la rue de la Montagne-Sainte-Geneviève et est emboutie par la Rolls que conduit de Funès.

Pierre Durin, l’un des plus grands spécialistes en trucages, a conçu une Citroën en pièces détachées, réassemblée et maintenue entière par 250 boulons d’explosifs. Elle se démantibulera en quatre secondes. L'une des scènes d'accident la plus célèbre du cinéma français ! 

L'exposition sera un vrai "road movie" dans le musée dédiée au Corniaud, mise en avant du tandem Bourvil et De Funès, des lieux de tournage au camping de Saint-Raphaël, reconstituée en véritable petite Italie et enfin des lettres de correspondances

Nora Ferreira

Le projet pour reconstituer la trame du film au travers l'exposition aura duré plus de 8 mois. 

 « À la recherche du Youkounkoun »

En parallèle de l’exposition, une session hors-les-murs sera organisée pendant toute la période estivale sous la forme d’une chasse au trésor : « A la recherche du Youkounkoun ».

Un sac a dos, une boussole et des cartes seront mis a disposition des participants

Les participants partiront à la recherche du célèbre diamant du film le Youkounkoun dans le centre ville de Saint Raphaël. Une activité à pratiquer en famille ou entre amis. 

Saint-Raphaël : lieu de tournage

Deux scènes du "Corniaud" ont été tournées à Saint-Raphaël. La première au camping du Dramont, où Gérard Oury a reconstitué une « petite Italie » et la seconde face à l’Ile d’Or. Cette scène mythique, dans laquelle Ursula prend un bain de nuit comme naturiste, n'a pas été tournée en Italie. L'île que l'on aperçoit au loin est L'île d'Or au Cap Dramont, au pied de L'Estérel. Cette île privée est souvent comparée à l'île Noire de Tintin.

Déjà exposée à Paris ?

La Cinémathèque française à Paris avait l'an dernier proposé un hommage à Louis de Funès. Le public pouvait alors y découvrir une exposition avec la fameuse 2 CV ! Un doute quant à la véracité du modèle exposé cet été reste entier.. Contrairement à la Deudeuche !

Un parcours adapté pour les enfants 

Les enfants grâce à des indices, devront se déplacer d’étape en étape dans le musée afin de reproduire l’itinéraire effectué par les deux protagonistes du film lors de leur voyage en France et en Italie.

L'objectif est de trouver un mot mystère...

Ce parcours ludique et pédagogique, permet aux plus jeunes d'apprendre des notions de géographie, d'histoire, d'architecture et de patrimoine. 

Tarifs 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture musée art cinéma insolite