• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Risque de pollution, plages fermées... on fait le point un jour après le naufrage d'un yacht à Roquebrune-sur-Argens

Des barrages flottants mis en place après l'incendie. / © Frédéric Tisseaux / France Télévisions
Des barrages flottants mis en place après l'incendie. / © Frédéric Tisseaux / France Télévisions

Un yacht de 19 mètres a coulé mardi au large de Roquebrune-sur-Argens, dans le Var, dans le golfe de Saint-Tropez suite à un incendie. Les services de la commune travaillent toujours sur place mercredi afin d'éviter toute pollution majeure.

Par Laurent Verdi

De nombreuses plages ont été fermées suite à l'accident à Roquebrune-sur-Argens. Les Pierrats, de San Peïre, des Actinies, des Gireliers, la Pinède et le Sun Beach sont interdites à la baignade pour cause de présence de détritus.
 

Les plages de la Gaillarde et de Bonne Eau sont actuellement ouvertes à la baignade indique dans un communiqué la mairie de Roquebrune-sur-Argens.
 

Une pollution importante


Le "Laska", yacht de 19 mètres, a pris feu mardi matin vers 10 heures. Ses deux occupants ont été évacués sains et saufs par des plaisanciers. Le bateau a sombré par 80 mètres de fond peu avant midi.

La mairie a déclenché un plan communal de lutte contre la pollution suite à l'accident. Le détail de ce plan est consultable sur le site internet de la ville de Roquebrune-sur-Argens.

Un dispositif a rapidement été déployé pour contenir la pollution liée au bateau. Le Jason, bateau spécialisé de la Marine nationale a appareillé de Toulon pour aider les services municipaux et a terminé son travail sur place mercredi midi.
 
Le Jason, navire de la marine nationale en opération dans le golfe de Saint-Tropez. / © Frédéric Tisseaux / France Télévisions
Le Jason, navire de la marine nationale en opération dans le golfe de Saint-Tropez. / © Frédéric Tisseaux / France Télévisions

Suite à l'incendie de nombreux détritus ont dérivés et selon un responsable d'une des entreprises chargées de nettoyer la zone, un de ces déchets large comme une pièce de deux euros peut polluer une surface équivalant à un terrain de tennis.

Une pollution aux hydrocarbures a été également constatée dans des proportions moins importantes. 20 personnes, travaillant pour les sociétés CMME et CNS, œuvrent pour le nettoyage du littoral ce mercredi. Une cribleuse est aussi utilisée sur la plage de San Peïre pour assurer le nettoyage du sable.
 

Le travail continue


A partir de 16 heures, des filets de confinement ont remplacé les barrages flottants installés au large de la plage San Peïre, pour barrer en profondeur les détritus.
 
Un policier municipal sur la zone de la pollution. / © Frédéric Tisseaux / France Télévisions
Un policier municipal sur la zone de la pollution. / © Frédéric Tisseaux / France Télévisions
 
Les sociétés ECOTANK et ATE ont, quant à elles, nettoyé l’ensemble du rivage jusqu’à la zone des 100 mètres. La réouverture de la plage San Peïre, pour la baignade, est prévue pour mercredi matin 9h, selon les résultats des analyses effectuées.

A lire aussi

Sur le même sujet

Châteauneuf-du-Pape, histoire d’une success-story

Les + Lus