• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

La SNSM de Saint-Tropez sans internet ni téléphone fixe en raison d'un différend avec un opérateur

Le navire de la SNSM de Saint-Tropez dans le port de la ville. / © SNSM Saint-Tropez
Le navire de la SNSM de Saint-Tropez dans le port de la ville. / © SNSM Saint-Tropez

Un imbroglio avec Orange prive les sauveteurs de la SNSM de Saint-Tropez de toute connexion internet. Du coup, les liaisons s'effectuent avec les téléphones mobiles, ce qui ne simplifie pas la tâche des bénévoles de cette association de sauvetage en mer. 

Par Laurent Verdi avec Catherine Lioult

Trois factures pour un abonnement. La SNSM de Saint-Tropez essaie depuis mars 2018 de régler un différend avec Orange, sans succès. L'association a décidé de ne payer qu'une seule des trois factures mais depuis le mois d'octobre, l'opérateur internet a décidé de couper la ligne au motif que les factures restaient impayées. 

Depuis, les sauveteurs sont uniquement joignables sur leur site par téléphone portable, ils ne peuvent plus recevoir d'appels sur leur téléphone fixe et ne peuvent plus utiliser internet.

Cette situation peut être gênante pour les interventions en mer et aussi au niveau administratif : la SNSM ne peut plus envoyer des rapports au Crossmed et a des dossiers en attente concernant des bénévoles.

Les sauveteurs lancent un appel ce lundi sur leur page facebook :
 

 

Un problème administratif


La capitainerie, la société nautique de Saint-Tropez et la SNSM avaient le même abonnement. L'opérateur Orange a été contacté en mars 2018 pour que chacun reçoive sa propre facture et depuis, la SNSM reçoit les trois factures en son nom. 

Aucune solution n'a été trouvée à ce jour. Les sauveteurs lancent un appel à l'aide pour retrouver des communications optimales avant le début de la saison estivale, qui représente le gros de leur activité.
 

LA SNSM de Saint-Tropez en chiffres

A Saint-Tropez, les sauveteurs de la SNSM sont 25, prêts à intervenir 7 jours sur 7, 24 heures sur 24 sur appel du CROSSMED. Leur mission est de sauver des plaisanciers en détresse dans le golfe, et ils sont nombreux : en 2018, 70 sauvetages ont eu lieu et 122 personnes ont été secourues.

A lire aussi

Sur le même sujet

D.Estrosi-Sassone (06)

Les + Lus