#Sauvonsnotreagriculture : le coût du foncier pénalise les agriculteurs varois

En France, 200 exploitations disparaissent par semaine et les agriculteurs de la Côte d'Azur sont en difficulté : la terre coûte trop cher dans le sud et les jeunes ne peuvent acheter de terrains. 

Le coût du foncier pénalise les agriculteurs varois.
Le coût du foncier pénalise les agriculteurs varois. © France 3 Toulon
On pourrait les appeler les "gens sans terre".
 

Au vu du prix du foncier, ce n'est pas possible. On est obligé d'attendre les aides et les aides, c'est de l'administration. Ca prend du temps, et ce temps-là, c'est bosser, travailler pour pouvoir acheter ce fameux foncier.


Ces propos sont de Romain Lorello, futur agriculteur. Pendant sa formation à l’Etablissement Public Local d'Enseignement et de Formation Professionnelle Agricole, il n'a qu'une crainte : ne pas pouvoir financer  le terrain pour son exploitation..

Car ils sont nombreux, ces agriculteurs ou maraîchers, qui ne peuvent s'installer ou développer leur exploitation faute de terres disponibles dans le Var.
Des terrains en friche existent mais les propritaires savent bien que s'ils deviennent constructibles suites à une modification du plan local d'urbanisme, ils feront alors une énorme bascule financière. 

 

Pour favoriser la relève, l'Etat a prévu la possibilité de classer certains secteurs en ZAP, zones agricoles protégées moyennant une procédure assez contraignante. Ce dispositif permet de protéger les terres cultivées de l’urbanisation et de limiter les effets de la spéculation foncière.
 

Le département du Var est celui qui en compte le plus en France.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter