Fusillade à la Seyne-sur-Mer : plusieurs personnes dont un enfant de 8 ans blessés

Ce samedi 30 mai, plusieurs coups de feu ont éclaté dans la cité de la Berthe à la Seyne-sur-Mer. Au moins deux hommes ainsi qu'un enfant âgé de 8 ans ont été blessé. Les pronostics vitaux ne sont pas engagés.  

Une des victimes de ce qui ressemble à un réglement de compte n'avait que 14 ans. La cité Berthe redouble de violence et le maire de la Seyne-sur-Mer se dit "fou de rage".
Une des victimes de ce qui ressemble à un réglement de compte n'avait que 14 ans. La cité Berthe redouble de violence et le maire de la Seyne-sur-Mer se dit "fou de rage". © AFP
Les faits se sont déroulés vers minuit dans une cité de la Seyne-sur-Mer, près de Toulon dans le Var. 
 
Plusieurs personnes, dont un enfant de 8 ans qui faisait du vélo, ont été blessées par des coups de feu tirés ce samedi 30 mai. Les faits se sont produits à la cité Berthe, "les circonstances qui restent encore imprécises" indique l'Agence France presse.

"Les tirs sont intervenus vers minuit, il s'agit de tirs de petit plomb qui, en l'état, ont provoqué des blessures légères à deux personnes et peut-être une troisième", a indiqué Bernard Marchal, procureur de la République de Toulon, à l'AFP.

Parmi les blessés, un quadragénaire a été touché à la jambe.

"Un enfant de 8 ans a également été atteint par un petit plomb derrière la tête alors qu'il faisait du vélo" - Bernard Marchal - procureur de la République de Toulon.


Une troisième personne, une adolescente choquée, a également été prise en charge par les secours, lesquels donnent pour leur part un bilan de 4 victimes, dont un autre homme. Aucun des blessés n'a son pronostic vital engagé, indique l'AFP.

La PJ de Toulon saisie

L'enquête a été confiée à la police judiciaire de Toulon. Selon les informations de l'AFP. Les suspects sont deux personnes ayant été vues à scooter, casquées.

Le maire de la Seyne-sur-Mer a réagit aux évènements :" j'en appelle solennellement à l'État pour que tous les moyens soient déployés très vite pour manifester à nos habitants que la Nation veille sur eux. La police doit urgemment renforcer sa présence et l'école doit tout faire pour que les jeunes reprennent le chemin des cours" a-t-il expliqué dans un communiqué.

"J'en appelle aussi aux familles pour qu'elles contribuent à la prévention en interdisant à leurs enfants mineurs, parfois très jeunes, de demeurer à l'extérieur jusqu'au bout de la nuit" - Marc Vuillemot, maire de la Seyne-sur-Mer.


Ce n'est pas la première fois que la cité est le théâtre de violence. En septembre 2018 deux adolescents, dont un ex-joueur de football de l'équipe réserve de Saint-Etienne, avaient été tués.
  Dans ce reportage tourné en septembre 2018, les habitants exprimaient déjà leur désarroi : "ça devient invivable, on est obligé de rester chez soi" confiait un riverain. 
 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
violence faits divers
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter