Collision de deux navires au nord-ouest de la Corse : la dépollution d'une nappe de fioul de 4 km de long a commencé

Collision entre un navire roulier et un porte-conteneurs à environ 28 km au nord du cap Corse. / © Prémar
Collision entre un navire roulier et un porte-conteneurs à environ 28 km au nord du cap Corse. / © Prémar

Deux bateaux, un navire roulier et un porte-conteneurs se sont percutés pour une raison inconnue sans faire de victime ce dimanche matin au nord-ouest du cap Corse. Une nappe de fioul s'est répandue en mer et la dépollution a débuté. Retour sur une collision rarissime.
 

Par AFP EDITE PAR C.L

Dimanche matin vers 7h30, un  navire roulier tunisien, Ulysse, est entré en collision avec le porte-conteneurs chypriote, CLS Virginia, à environ 28 km au nord-ouest du cap Corse, précise la préfecture maritime à Toulon dans un communiqué. 

► Le point ce lundi midi avec Stanislas Gentien Responsable communication Préfecture Maritime de Méditerranée :
 


La collision a causé une brèche dans les soutes du porte-conteneurs. Du fuel, de 40 à 200 m3 selon la préfecture maritime, s’est répandu en mer, causant un ruban de pollution de près de 4 km de long et de quelques centaines de mètres de large. 
Les opérations de dépollution  ont débuté ce lundi matin et devraient durer plusieurs jours.
 
La collision a eu lieu au nord du cap Corse. / © Préfecture maritime de la Méditerranée
La collision a eu lieu au nord du cap Corse. / © Préfecture maritime de la Méditerranée
 
Un nappe apparaît de la brèche d'un des deux navires. / © Préfecture Maritime de la Méditerranée
Un nappe apparaît de la brèche d'un des deux navires. / © Préfecture Maritime de la Méditerranée
 
Le fioul s'étendait ce lundi matin sur une vingtaine de kilomètres, en taches disloquées. Le carburant est toujours poussé par le vent vers le nord-ouest, s'éloignant des côtes corses.


Un barrage flottant


Les opérations de dépollution consistent à déployer un barrage flottant pour limiter l'extension de la traînée et concentrer la pollution. Le barrage se fait grâce à un système de bras articulé qui concentre le fuel puis avec un écrémeur qui le récupère ensuite.
 

Sur place, deux navires français et deux italiens sont déjà présents, et un autre navire de chaque pays doit encore arriver. L'objectif est d'empêcher au maximum tout nouveau dégagement de carburant de la soute du porte-conteneurs qui a été endommagé, et de récupérer le fioul qui s'en est déjà échappé.

 

Collision entre un navire roulier et un porte-conteneurs à environ 28 km au nord du cap Corse . / © Prémar
Collision entre un navire roulier et un porte-conteneurs à environ 28 km au nord du cap Corse . / © Prémar


Une enquête en cours


Une enquête a été diligentée par la gendarmerie maritime sous l'autorité du Procureur de Marseille. L'accident demeure très rare.
La suite : la désincarcération de deux unités pour les conduire à un port soit remorquées, soit escortées.
 
Le choc a provoqué une brèche. / © Préfecture Maritime
Le choc a provoqué une brèche. / © Préfecture Maritime

A noter que le plan d’intervention pour la lutte contre les pollutions marines accidentelles en Méditerranée, établi en 1993 entre la France, l’Italie et Monaco avec l'accord Ramoge, a été déclenché.

 Stanislas Gentien, capitaine de Frégate et porte-parole de la préfecture maritime de Toulon.
Conf presse colision en mer
De gros moyens déployés sur place. / © Premar
De gros moyens déployés sur place. / © Premar

 

Les moyens déployés :

Sont arrivés ou en train d’arriver sur zone des moyens français auxquels s’ajoutent les navires dépêchés par les autorités italiennes. Il s’agit : 

. Le RIAS Remorqueur d’intervention d’assistance et de sauvetageAbeille Flandre parti de Villefranche-sur mer et arrivé sur zone vers 15h c dimanche.
. Le BSAD ( Bâtiment d’assistance, de soutien et de dépollution )  Jason parti de Toulon avec moyens antipollution spécifiques. Arrivée prévue dans la nuit. 
. Le BSAD Ailette avec une équipe d’experts du CEPPOL (Centre d’expertises pratiques de lutte antipollution) qui renforcera le dispositif dans la journée de ce lundi . 
. Le Nos Taurus (italien), parti de Livourne 
. Le Bonassola (italien), parti de Gènes 
. Le Koral (italien), parti de Sardaigne 

Sur le même sujet

Nina Venditi, responsable épicerie étudiante

Les + Lus