Coupe de France : la préfecture du Var détaille pourquoi le stade Mayol n'accueillera pas le match Hyères-Marseille

Publié le
Écrit par Gregory Bustori .

Ce mercredi 7 décembre, comme une réaction à la conférence de presse de Mourad Boudjellal qui s'était déroulée plus tôt dans la journée, la préfecture du Var a tenu à réitérer les raisons qui ne permettent pas à l'enceinte toulonnaise d'accueillir le 32e de finale en janvier prochain.

Comme un écho aux propos du président du Hyères FC, le club de football présidé par Mourad Boudjellal qui doit affronter l'Olympique de Marseille début janvier 2023, la préfecture du Var a pris soin de communiquer à nouveau - et dans le détail - les raisons qui l'ont poussé à mettre hors jeu le stade Mayol pour la réception de la rencontre. 

La préfecture a rappelé qu'une réunion s’est tenue le 1er décembre pour aborder l'éventuel accueil du 32e de finale de Coupe de France de football au stade Mayol de Toulon, entre le Hyères FC et l’Olympique de Marseille.

Cette réunion s'est tenue en présence de "représentants des clubs concernés, ainsi que des associations de supporters, de la Fédération française de football, de la Ville de Toulon, et des services de l’État" fait savoir la préfecture. 

Plusieurs éléments défavorables pour Mayol

Divers points énumérés ont amené la Fédération française de football à ne pas autoriser le stade Mayol à accueillir la rencontre. "Cet avis repose essentiellement sur la configuration du stade" qui est homologué par la Ligue nationale de rugby.

L'enceinte toulonnaise, précise-t-on, "ne répond à aucune des exigences sécuritaires indispensables pour accueillir une rencontre de football". A savoir :

  • l'absence de dispositifs empêchant une intrusion sur la pelouse ou les projections d’objets sur le terrain
  • l'absence de dispositif permettant de sanctuariser certains supporters dans un espace clos
  • l'absence de sécurisation de l’arrivée des joueurs
  • un poste de commandement sécurité non adapté pour ce type de rencontre

Une animosité entre les deux clubs

La préfecture rappelle aussi l'historique des rapports parfois conflictuels entre les supporters de l’OM et ceux du club hyérois et avance que des affrontements violents ont eu lien en 2014, 2015, 2017, 2019 et 2021. "Ainsi, la présence des ultras toulonnais comme les ultras marseillais aux abords et à l’intérieur du stade représenterait un risque grave de trouble à l’ordre public que même une forte présence policière aurait du mal à contenir, vu la configuration du stade" rappelle la préfecture du Var.

Une rencontre en plein coeur de la ville



L’organisation d’un tel match le samedi 7 janvier, à 15 heures, n'est pas non plus du goût de la préfecture qui y voit une trop grande proximité avec la vie des commerces alentours, notamment, celle du centre commercial le plus important de la ville, dont les parkings sont communs avec le stade Mayol. Sans oublier la proximité de la zone de débarquement des navires de la Corsica Ferries. Pour toutes ces raisons, l'accueil de lu match de 32e entre Hyères et l'OM impliquerait une fermeture de ces espaces qui pourraient générer trop de désagréments pour les structures adjacentes.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité