“Emplois fictifs”, le jeu de société créé par un habitant de Solliès-Pont

Un jeu de société, directement inspiré de l'actualité / © France 3 Provence-Alpes
Un jeu de société, directement inspiré de l'actualité / © France 3 Provence-Alpes

Professeur de technologie dans un lycée varois, David Perez a inventé un jeu directement inspiré par l'actualité politico-judiciaire de ces derniers mois.

Par Catherine Lioult

Il faut rire de tout. C'est le postulat d'un professeur varois de technologie, qui, avec son fils de 10 ans, Illan, a décidé de mettre à profit une actualité politico-judiciaire, pour en faire un jeu.
"Emplois fictifs"; c'est son nom, se joue à deux, trois ou quatre personnes. Le principe : trouver par élimination qui est titulaire d'un emploi qui n'en porte que le nom, car sans activité.

Emplois fictifs: le jeu qui cherche à être commercialisé / © France 3 Provence-Alpes
Emplois fictifs: le jeu qui cherche à être commercialisé / © France 3 Provence-Alpes

UN PERE ET UN FILS


David et Illan Perez ont travaillé ensemble sur le jeu. Pour l'enfant de dix ans, l'élaboration des cartes a permis de comprendre le monde du travail, patron, employé, emploi fictif, le monde de la justice avec le parquet national financier et les différents métiers.

CHERCHE FINANCEMENT

Tout est fin prêt pour la commercialisation mais l'argent est le nerf de la guerre. Il faut trouver la somme de 5000 euros. Nos deux inventeurs ont donc lancé un appel sur un site participatif.
Un tweet a même été fait à destination de François Fillon, candidat à l'élection présidentielle et mis en examen pour emploi fictif, mais il est sans réponse pour l'instant.


REPORTAGE M.CIVALLERO, A.POITEVIN ET M.BOISSONNET
"Emplois fictif", le jeu créé par un habitant de Solliès-Pont (83)
Il s'agit d'un jeu de société, directement inspiré de l'actualité, que présente son créateur, David Perez, et son fils Illan - M.CIVALLLERO, A.POITEVIN ET M.BOISSONNET


Sur le même sujet

Les + Lus