Lutte contre les moustiques tigres : à Saint-Raphaël, au lieu d'utiliser des produits chimiques, des agents enquêtent pour les éliminer à la source

À Saint-Raphaël, dans le Var, des agents enquêtent pour trouver et éliminer les nids des moustiques. Une manière de lutter contre ces nuisibles, sans utiliser de produits chimiques.

Un tout petit peu d'eau permet aux moustiques tigres de proliférer. Ils deviennent un calvaire pour les habitants. Pourtant, il suffit parfois de retrouver les nids pour les éliminer. C'est ce que proposent, à Saint-Raphaël, des agents "spéciaux". Ils appartiennent au service de lutte contre les nuisibles et font partie du service environnement de l'agglomération de l'Estérel, Côte d'Azur. 

Micro-gîtes à moustique

Ces agents sont, en général, appelés par des habitants qui ne savent plus comment se débarrasser des moustiques qu'ils trouvent chez eux. C'est le cas de Roland et Jocelyne : "c’est infernal, on ne peut plus manger dehors, sortir de la maison et même dedans, on en a partout. Je suis couverte de boutons de moustiques. On arrose plus le jardin mais on en a quand même". Le couple décide alors de contacter l'agglomération. 

Les agents inspectent leur jardin dans les moindres recoins.  

Le moustique tigre vient de micro-gîtes, il n’a pas besoin d’une piscine hors service pour se développer. La moindre petite quantité d’eau, vous laissez un verre d’eau dans votre jardin ça peut vous amener 50 à 100 moustiques par semaine.

Fabien Walicki, responsable du service de lutte contre les nuisibles de l'agglomération Estérel Côte d'Azur

Souvent, explique Fabien Walicki, les moustiques sont invisibles. Ils se cachent par exemple dans les recoins des bâches de piscines. 

Enquête de voisinage

Quand une personne les appelle, les agents de l'agglomération entament alors une véritable enquête de voisinage. "On appelle ça des prospections", explique Fabien Walicki, responsable du service de lutte contre les nuisibles de l'agglomération Estérel Côte d'Azur. Et de reprendre : "on est amenés, pour trouver l’origine de la nuisance du moustique, à rechercher la moindre quantité d’eau stagnante qui se trouve dans les jardins. »

On a un numéro vert. Toute personne, sur le territoire, qui subit une nuisance de moustique, nous le signale. On fixe un rendez-vous et on se rend sur place pour inspecter tous les jardins pour éliminer les nids. Quand on a fait ce travail, une fois que les nids sont éliminés, la nuisance s’abaisse automatiquement sans qu’on n'ait eu à utiliser des produits chimiques.

Fabien Walicki, responsable du service de lutte contre les nuisibles de l'agglomération Estérel Côte d'Azur

Soit les agents trouvent les nids chez les personnes qui se plaignent des moustiques, soit chez leurs voisins dans un rayon de 50 mètres environ.

200 à 300 interventions

Dans le cas de Jocelyne et Roland, un récipient oublié le long d'un mur chez un voisin permet d'atteindre le nid à l'origine de la prolifération des moustiques chez eux. Petit à petit, l'enquête engendre d'autres découvertes : de l'eau stagnante dans un lavoir rempli et des grands seaux noirs sont également infestés de centaines de petites larves.

Chaque année, le service de lutte contre les nuisibles de l’agglomération Esterel cote d’azur effectuent entre 250 et 300 interventions chez les particuliers.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Provence-Alpes-Côte d'Azur
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité