“Parlez-vous le sud ?” Maronner, barigoule ou mouligas, on vous raconte avec humour l'origine de ces expressions

Si vous ne comprenez rien quand on vous demande d'aller chercher Molinari. Si gangasser, cambaler et une tête d'aï ne vous dise rien qui vaille. Cet article est fait pour vous ! Dans "Parlez-vous le sud ?", nous vous expliquons les expressions du midi de la France.

“Parlez-vous le sud ?” Gobie, agassins ou taquet, on vous raconte avec humour l'origine de ces expressions
“Parlez-vous le sud ?” Gobie, agassins ou taquet, on vous raconte avec humour l'origine de ces expressions © France Télévisions

Esquicher, gangasser, ou chercher Molinari, dans "Parlez-vous le sud ?" on vous raconte avec humour l'origine de ces expressions.
C'est ce qui fait le soleil de notre langue du sud. Des expressions imagées, du parlé provençal. Des dialogues sortis tout droit d'un film de Marcel Pagnol. Elles nous plaisent ces expressions en occitan et nous avons voulu en savoir plus. D'où viennent-elles ? Comment les emploie-t-on ?  Nous avons enquêté et l'humoriste toulonnais Yves Pujol vous raconte avec sa faconde les résultats de nos recherches.

Demande-moi quand tu sais pas !

►Que veut dire maronner ?

"Oh ! Minot ! T'en as pas marre de me faire maronner !" Dans le sud, "maronner" c''est râler, ronchonner, bougonner. Ça vient du provençal "marouna" qui signifie grogner, bouder. Souvent, quand on fait maronner quelqu'un, c'est qu'on l'aime bien, c'est pour le taquiner.

►Que veut dire mouligas ?

"Ce matin , je ne sais pas ce que j'ai, je suis tout mouligas." "Mouligas", ça vient de l'occitan "moligàs", ou du provençal "moulégous" qui signifie pâteux, mou. On dit souvent d'un fruit ou d'un gâteau, qu'il est tout "mouligas". On dit aussi de quelqu'un qu'il est "mouligas" quand il est pas vif, qu'il est mollasson ou quand il est malade, fatigué.

►Que veut dire à l'agachon ?

"Ça fait deux heures que j'attends une place ! Je suis à l'agachon !" "Agachon", ça vient du provençal "agachoun" qui désigne un poste de chasse à l'affût. Ça vient aussi du mot "agacha" qui en provençal veut dire guetter, épier. Chasser à l'agachon, c'est donc se mettre à l'affût, bien caché dans sa cabane, pour tirer les oiseaux en vol. Dans la vie de tous les jours, quand on dit qu'on est "à l'agachon", c'est qu'on est à l'affût, prêt à bondir.

►Que veut dire chasper ?

"Moi, ma copine, elle adore que je la chaspe." "Chasper", ça vient du provençal chaspa qui signifie palper, tâter, peloter. Généralement on "chaspe" avec les mains, mais on peut aussi chasper avec les pieds. A la mer, quand on "chaspe" le sable. Mais dans le sud, ce qu'on chaspe le plus, c'est les filles, c'est affectueux.

►Que veut dire à dache ?

"Mais elle est garée où ta voiture ? Tu t'es garé à dache ou quoi ?" Chez nous, dans le sud, "à dache" ça veut dire loin, très loin,...très très loin. "Dache", ça viendrait du mot "diache" qui signifie diable. Quand on dit qu'on envoie quelqu'un à dache, c'est aussi qu'on l'envoie au diable. "Dache", c'était aussi il y a longtemps, un magasin à Marseille, très excentré du centre-ville et très difficile d'accès. Alors quand on disait qu'on allait à dache, on partait en expédition.

►Que veut dire s'escamper ?

"Oh ! Je m'escampe moi !" Vous savez ce que cela veut dire ? Dans le sud, "s'escamper" ça veut dire partir, décamper, s'esquiver. Ça vient de l'occitan "escampar" ou de l'italien "scappare" qui veut dire fuir. On dit aussi parfois "se scaper"

►Que veut dire gâche ?

"Je suis en train de faire une petite gâche pour un collègue." Vous savez ce que cela veut dire ? Chez nous, en Provence, une "gâche" c'est un travail, un petit boulot. Pas souvent déclaré. Ça vient de l'italien "guazzo", qui signifie terrain détrempé. Alors par extension, "gâche" signifie tremper. Tremper le mortier pour faire du ciment par exemple. Sur les chantiers à l'époque, certains ouvriers n'étaient embauchés que pour faire la "gâche". C'était un métier qui ne demandait pas beaucoup de compétences et qui n'était pas très bien payé.

►Que veut dire taquet ?

"Ce qui est bien avec la boxe, c'est que tu peux donner des taquets !" A l'origine, un "taquet", c'est une pièce de bois utilisée sur les bateaux à voile pour enrouler les cordages. C'est aussi cette pièce de bois qu'utilisaient les marins quand il y avait des bagarres pour se défendre. Ils donnaient des coups de taquets. Mais chez nous, en Provence, c'est devenu donner un coup de poing. Mais être au taquet, ça veut dire aussi être motivé, être à fond. "Je suis au taquet !"

►Que veut dire gobie ?

"Té ! Vé ! Le voilà, tête de gobie !" Un gobie, c'est un petit poisson de la famille des gobiidés. On en compte à peu près deux mille espèces, dont une soixantaine, en Méditerranée. Ce sont des petits poissons de moins de dix centimètres. Et chez nous dans le sud, ce sont souvent les minots qui les pêchent dans le port. Un "gobie", c'est aussi quelqu'un à qui on peut tout faire avaler, qui croit tout, qui gobe tout.

►Que veut dire agassins ?

"Oh tu vois pas que tu me marches sur les agassins !" En Provence, les agassins ce sont les pieds. Le mot vient de l'occitan "agacin" qui désigne un cor au pied. On dit aussi "tu me casses les agassins", bref tu me casses les pieds.

►Que veut dire barigoule ?

"Oh ! Il part en barigoule lui !" Barigoule, ça vient du provençal "barigoulo" qui désigne un champignon. C'est aussi une façon de cuisiner les artichauts, à la barigoule. Avec des carottes, des citrons, de l'ail, des oignons, du vin blanc, du persil, du basilic et de l'huile d'olive. Mais chez nous, "partir en barigoule" ça veut dire faire n'importe quoi, être à côté de la plaque, devenir fou.

►Que veut dire se lever le maffre ?

"Oh ! Levez-vous le maffre un peu !" Il faut savoir que dans le sud, le mot "maffre" ne s'utilise que dans l'expression "se lever le maffre". Se lever le maffre, c'est travailler dur, c'est se donner du mal, se fatiguer, c'est faire des efforts pour un travail qui demande du courage, de l'énergie, du temps.

►Que veut dire bisquer ?

"J'adore le faire bisquer". "Bisquer", ça veut dire enrager, être en colère, être énervé. Ça vient de l'occitan "biscar" ou du provençal "biscaïre", qui signifie pester, éprouver du dépit. Dans le sud quand on dit que l'on fait bisquer quelqu’un, c'est qu'on le taquine, qu'on l'embête, qu'on le fait râler, mais toujours gentiment.

►Que veut dire encatané ?

"Ce matin en sortant de la douche, j'ai glissé et je me suis foulé le poignet. Je suis encatané !" "Encatané", ça vient du provençal "encatana", qui signifie enrager. Dans le sud, quelqu'un qui est "encatané", c'est quelqu'un qui n'a pas de chance, qui a le mauvais oeil, quelqu'un qui est maudit.

►Qui est Landolfi ?

"Landolfi", c'est un personnage imaginaire utilisé par Marcel Pagnol dans son film Marius, sorti en 1931. A monsieur Brun qui revient de Paris, César (alias Raimu) lui demande s'il n'a pas vu là-bas, un copain de régiment à lui qui s'appelle "Landolfi". Et monsieur Brun qui tombe dans le panneau lui dit que non. C'est pour ça que dans le sud, quand quelqu'un revient de Paris, on lui demande toujours s'il a vu "Landolfi".

►Que veut dire oaï ?

Le oaï ! C'est le bazar, le bordel ! Ca viendrait de l'italien uino, qui signifie pagaille. On dit souvent "C'est le oaï ici !" ou "Ce soir, on va mettre le oaï".

►Que veut dire zou ?

Allez zou ! C'est parti ! Chez nous, "zou", ça veut dire en avant. Et souvent devant, on rajoute allez. Zou, ça viendrait du latin sursum, qui veut dire sus, en avant. On dit souvent allez zou quand on est pressé, ou qu'on veut se dépêcher de faire quelque chose.

►Que veut dire se niasquer ?

Chez nous, dans le sud, "se niasquer" c'est se saouler, se prendre une cuite, une niasque ! Ça vient du provençal "la niasque" qui veut dire l'ivresse. On peut dire aussi "s'empéguer" ou se démolir.

►Que veut dire cachemaille ?

"Oh ! Une pièce, ça , c'est direct dans la cachemaille." Une "cachemaille" ou "cachemagne", est une tirelire dans laquelle on met son argent. Principalement des pièces parce qu'il faut que ça fasse du bruit. "Cachemaille", ça vient de l'association du verbe cacher et du mot maille. Au 12e siècle, la maille était un ensemble de pièces de monnaie de petite valeur.


►Que veut dire emboucaner ?

"Oh ! Je m'emboucane tout seul !" "Emboucaner", c'est sentir mauvais. Parce que quand on boucane des aliments, il y a une odeur assez forte qui se dégage. Cela vient de "boucaner" qui signifie noircir par la fumée. Mais "emboucaner", dans le sud, ça veut surtout dire énerver, se disputer. on peut "s'emboucaner" avec quelqu'un.

►Que veut dire être à payolle ?

"Oh ! T'as pas 2 euros, je suis à payolle!" "Etre à payolle" dans le sud, ça veut dire être fauché, ne plus avoir de sous. Cela vient de l'italien "pagliolo" qui signifie la paille. Donc littéralement "être à payolle", ça veut dire être sur la paille.

►Que veut dire cagnard ?

Dans le sud, le cagnard désigne le soleil quand il tape très fort. Ce mot viendrait du latin cania qui veut dire la chienne.

►Que veut dire s'estramasser ?

Quand on dit qu'on s'estramasse, c'est qu'on tombe, qu'on s'étale. On peut s'estramasser à pied ou vélo mais on peut aussi s'estramasser à ses examens !

►Que veut dire tanquer ?

Quand on dit qu'on est tanqué, c'est qu'on est planté, bloqué. Du coup on dit qu'on est tanqué dans les embouteillages ou dans une file d'attente. On peut dire aussi d'une belle femme qu'elle est bien tanquée ou d'un homme costaud : "Il est tanqué celui-là !"

►Que veut dire Clafi ?

Quand on dit que c'est clafi de quelque chose, ça veut dire que c'est plein. On peut dire par exemple qu'un endroit est clafi de monde. Mais selon l'endroit du sud où on se trouve, on dit plutôt cafi.

►Que veut dire la targue ?

Connaissez-vous la Targue ? En Provence, c'est le nom qui désigne les joutes nautiques. Elles se pratiquent de Cagnes-sur-mer à Arles et ont des règles différentes par rapport aux autres joutes françaises. Yves Pujol a mouillé le maillot avec les Francs Jouteurs Mandréens pour tout vous expliquer.

►Que veut dire cambaler ?

"Oh jeune ! Tu me cambales jusqu'à chez moi ?" "Cambaler" ou "cambouler", ça vient du provençal "cambala", qui signifie enjamber, enfourcher. Alors quand on cambale quelqu'un à mobylette, ça veut dire que la personne monte derrière, sur la selle ou sur le porte-bagages. Chez nous en Provence, on dit aussi chaler ou chouler.

► Que veut dire chercher Molinari ?

"Tu t'en sors ou on va chercher Molinari !" L'origine de cette expression remonte au XVIIIème siècle, en 1778, lorsque le bateau le Sartine (et pas la sardine !), à cause d'une mauvaise manœuvre, a coulé et a bouché l'entrée du Vieux-Port de Marseille.

 

 

►Que veut dire encaper ?

"Ce matin, on a bien encapé !" "Encaper" dans le sud , ça veut dire avoir de la chance, réussir, ou bien tomber aussi. Ça vient de l'occitan "encapar", qui veut dire atteindre, arriver à son but.

 

 

►Que veut dire gangasser ?

"Arrête de me gangasser !" Gangasser vient du provençal gangassa, ça veut dire remuer, secouer. Dans le sud, quand on trouve que quelqu'un est un peu trop "mouligas", on a envie de le gangasser !
 

 

 

►Que veut dire espanter ?

"Alors lui, il m'a espanté !" Espanter vient de l'occitan espantar qui veut dire effrayer. Mais dans le sud, on utilise espanter dans le sens de surprendre, d'impressionner, d'épater quelqu'un.
 

 

 

►Que veut dire mariole ?

"Alors lui, il est mariole !" Mariole veut dire plusieurs choses dans le sud. D'abord, quelqu'un de mariole, c'est quelqu'un de costaud. Mais faire le mariole, c'est faire le malin, le fanfaron. Et pour finir, quelque chose de mariole, c'est quelque chose de difficile à faire.
 

 

 

 

►Que veut dire chourer ?

Oh fan ! Je me suis fait chourer mon portefeuille !" Dans le sud, "chourer" ça veut dire voler, dérober, chaparder. "Chourer" vient du provençal "chouras" qui signifie vaurien, chapardeur.

 

 

 

►Que veut dire moulon ?

"Il y a un moulon de gens ici !" "Moulon", ça vient de l'occitan "molon" qui signifie une grande quantité, beaucoup, plein. On peut parler d'un "moulon" de gans, d'un "moulon" de choses. Un "moulon" chez nous, c'est aussi une dispute, une bagarre.

 

 

►Que veut dire tête d'aï ?

"Allez avance tête d'aï !" "Aï" en provençal veut dire âne, alors une "tête d'aï" c'est une tête d'âne. Par extension une "tête d'aï" c'est quelqu’un qui est têtu, borné, qui n'en fait qu'à sa tête. C'est une expression qu'on utilise aussi pour apostropher quelqu'un, le traiter d'idiot, l'insulter : "Oh ! Tronche d'aï !"

 

 

►Que veut dire esquicher ?

"Arrête ! Tu m'esquiches ! "Esquicher" en occitan ça se dit "esquichar", ou "esquicha" en provençal. Ça veut dire serrer, presser, comprimer, écraser ! Ça veut dire aussi se forcer à faire les choses, se bouger, se lever le tafanari !

 

 

►Que veut dire néguer ?

"Il est fou ce mec ! Il a failli me néguer !"Néguer", c'est une déformation du mot latin "necare", qui signifie faire périr, massacrer par la noyade. Du coup, en Provence se "néguer", c'est se noyer. Chez nous, "néguer" ça veut dire aussi frapper quelqu'un, le cogner.

 

 

►Que veut dire gâté ?

"Nine ! Tu me fais un gâté ?" Un "gâté" en Provence, c'est un câlin, une étreinte. "Gâté", ça vient de l'occitan "gatet" ou "gateta" qui sont des dérivés de "gat" qui veut dire chat ou "gato" en italien.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
humour sorties et loisirs insolite paca tradition culture société confinement : envie d'évasion