Tirs contre le loup : l'arrêté du préfet du Var attaqué !

Animal protégé, le loup ne peut être abattu que sur autorisation des services de l'Etat. / © MAXPPP.
Animal protégé, le loup ne peut être abattu que sur autorisation des services de l'Etat. / © MAXPPP.

Trois associations ont saisi en référé le tribunal administratif de Toulon pour demander la suspension de l'arrêté préfectoral autorisant des tirs de prélèvement contre le loup sur le plateau de Canjuers dans le Var. L'audience a lieu ce mercredi après-midi.

Par Matthias Julliand

Elles ne veulent pas de cette chasse au loup !

L'association pour la protection des animaux sauvages, FERUS et One Voice ont choisi d'agir ensemble devant la justice pour défendre le prédateur ! Dans leur viseur... l'arrêté pris le 6 août dernier par le préfet du Var.

Ce dernier autorise des tirs de prélèvement de quatre loups sur 15 communes du plateau de Canjuers (Aiguines, Ampus, Bargème, Bargemon, Bauduen, Chateaudouble, Comps-sur-Artuby, La Bastide, La Martre, La Roque-esclapon, Mons, Montferrat, Seillans, Trigance et Vérignon), et ce pendant une période de six mois.

Le juge des référés rendra sa décision dans le délai maximum d'une semaine après la tenue de l'audience. 

Sur le même sujet

Les + Lus