Un élu de La Garde mis en examen et placé en détention provisoire pour proxénétisme et viol aggravé

Après une garde à vue débutée le 12 décembre 2022, un élu de La Garde a été placé en détention provisoire. Des faits de travail dissimulé aggravé, de proxénétisme aggravé et de viol aggravé lui sont reprochés. Deux autres personnes sont mises en examen.

Le 12 décembre 2022, un élu de La Garde était placé en garde à vue à la suite une information judiciaire ouverte par le parquet de Toulon, il y a quelques semaines. À l’issue de son interrogatoire, celui-ci a été placé en détention provisoire le 15 décembre 2022.

L’élu gardéen, divers gauche, est un conseiller municipal de la commune de 27.000 habitants, il avait conduit la liste d'opposition aux dernières municipales. 

Livrée à la prostitution dès son arrivée en France

Ces faits ont été commis "sur une personne qui a été livrée à la prostitution dès son arrivée en France", précise le procureur de Toulon, Samuel Filniez.

Par ailleurs, deux autres personnes sont également mises en examen : l’une pour travail dissimulé, l’autre pour proxénétisme aggravé et travail dissimulé aggravé.

L’information judiciaire aurait été ouverte après "la plainte d’une ancienne ouvrière agricole", selon Nice-Matin. L’enquête de la police judiciaire se poursuit.

-Avec AFP