Flamme olympique : ne comptez pas prendre le bus pour aller la voir passer à Toulon vendredi, le réseau Mistral sera en grève massive

Plus sur le thème : Plus sur le thème :

Le réseau de bus Mistral a prévu un dispositif spécial ce vendredi 10 mai pour permettre au public de suivre le passage de la flamme à Hyères, La Seyne-sur-Mer, La Garde et Toulon. C'était sans compter sur le préavis de grève déposé par deux syndicats contre le nouveau délégataire, la RATP. Le point.

À 48h du jour J, les syndicats ont opéré mercredi matin le comptage des agents qui prendront ou non leur service vendredi : selon leurs chiffres, ils seront 11 à répondre présents pour assurer les 333 services prévus ce jour-là. Autant dire que la circulation des bus du réseau Mistral sera... quasi-nulle.

Sur les 760 agents du réseau, 418 se sont déclarés en grève, dont 346 conducteurs. "Un record absolu" selon les représentants de l'UNSA.

Le syndicat majoritaire a déposé ce préavis de grève conjointement avec la CFDT, invitant les salariés à se mobiliser le jour du passage de la flamme olympique dans la métropole toulonnaise.

On est en permanence dans le conflit. On a choisi ce jour parce que c'est peut-être le moment idéal pour se faire entendre par nos élus, qui sont les garants du nouveau délégataire.

Adil Saïdi, délégué syndical UNSA

En février 2023, les élus de Toulon-Provence-Méditerranée (TPM) ont officialisé l'arrivée de la société parisienne RATP à la tête du Réseau Mistral, le réseau de bus de la métropole toulonnaise. La délégation de service public confiée à "RATP Dev" a pris effet le 1ᵉʳ mai 2023, soit il y a un an presque jour pour jour. Depuis, la tension ne cesse de monter entre la direction et les salariés.

Conditions de travail, manque d'effectifs pour la maintenance du matériel, temps de travail effectif, risques psychosociaux, les griefs des syndicats sont nombreux. "Un chauffeur qui va conduire 7 ou 8 heures par jour se retrouve à devoir rouler trop vite, même à ne pas respecter les limitations de vitesse pour pouvoir assurer son service. Ils sont constamment sous tension", explique Alain Lagadet, délégué syndical CFDT.

Une offre renforcée… compromise

Pour le vendredi 10 mai, le réseau Mistral avait pourtant prévu de renforcer et d'adapter son offre de bus dans la Métropole Toulon Méditerranée pour permettre à un maximum de spectateurs de suivre le parcours de la flamme olympique.

  • À Hyères le matin, renforcement de la ligne 39 et mise en place de navettes exceptionnelles pour rejoindre L'Almanarre.
  • À La-Seyne-sur-Mer, renforcement des lignes 12 et 81 et mise en place de navettes dans la partie sud de 12h à 17h.
  • À Toulon, renforcement des lignes L.1, L.3 et L.U de midi à 1h du matin.
  • Les spectateurs sont également invités à emprunter la ligne maritime 8M reliant La Seyne à Toulon qui doit également être renforcée.

En raison de la mobilisation, ce programme a été considérablement revu à la baisse. Le réseau Mistral a communiqué mercredi soir :

  • Seules les lignes terrestres 17, 63, 67, 72, 84 et 120 fonctionneront normalement de 7h à 21h.
  • Les lignes maritimes 8M, 18M et 28M fonctionneront aussi normalement en journée En soirée, la ligne 18M Nocturnes St Mandrier/Sablettes/Toulon et une spéciale 8M renforcée.

Ces perturbations liées à la grève sont à cumuler avec les déviations et coupures ponctuelles sur lignes habituelles prévues en raison du passage de la flamme. Et ces perturbations-là étaient déjà nombreuses.

Des négociations interrompues

Mercredi après-midi, les négociations entre les syndicats et la direction ont tourné court. Les représentants syndicaux ont claqué la porte, après avoir découvert la prime de 60 euros promise aux agents qui assureraient les liaisons maritimes vendredi, une mesure "discriminatoire et injuste" pour les représentants du personnel.

déviations et coupures ponctuelles sur lignes habituelles en raison du passage de la flamme.

Et ces perturbations-là seront déjà nombreuses.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité