Wilkinson, Gallion... Le RCT consacre les joueurs les plus emblématiques de son histoire dans un "Hall of fame"

Le club historique de rugby à XV de Toulon a décidé d'honorer les joueurs de ses grandes heures. Il vient de dévoiler les noms des huit premiers champions à entrer dans son temple des légendes.

Le Rugby club toulonnais a créé son propre panthéon. Le 24 novembre dernier, le club rouge et noir annonçait le lancement de son "Hall of fame", qui, selon ses dires, serait le premier de toute l'histoire du sport français et du rugby mondial !

Le 4 mars dernier, lors de la réception du Stade français au stade Mayol en Top 14, qui s'est soldée par une écrasante victoire des Toulonnais 37 à 9, le RCT en a profité pour sacrer les huit premiers champions de son nouveau "Hall of Fame".

"Nous voulions trouver un outil de mémoire pour rendre hommage aux grands joueurs qui ont marqué le club"

François Pesenti, directeur exécutif du Rugby club toulonnais

Des légendes du club

Chacun de ces huit rugbymen représente une ère marquante du RCT.

Pour la période allant de la création du club en 1908 à 1959, les heureux élus sont Marcel Baillette, le premier capitaine à avoir soulevé le Bouclier de Brennus avec le club, et Marcel Bodrero, à l'origine du célèbre cri de guerre toulonnais : le Pilou-Pilou. 

Pour la période 1960-1979, Christian Carrère, symbole des grandes heures du RCT, dont il a porté les couleurs pendant 14 saisons, et "Le Grand" André Herrero, qui fut aussi entraîneur puis président du club, ont été mis à l'honneur. 

De 1980 à 1999, ce sont Eric Champ, le "Barbare de la Rade", qui n'a connu qu'un seul club durant sa carrière, et le demi de mêlée Jérôme Gallion, élu meilleur joueur du monde dans les années 80, qui ont marqué les esprits.

Enfin, du début du siècle jusqu'à aujourd'hui, la consécration rugbystique toulonnaise revient à l'un des chouchous du stade Mayol, le troisième ligne sud-africain Joe Van Niekerk, ainsi qu'à l'un des joueurs les plus populaires de ce sport, l'élégant Jonny Wilkinson

150 anciens joueurs, 15 nominés, 8 élus

Ces joueurs ont été désignés pour entrer dans le "Hall of fame" du Rugby club toulonnais à l'issue d'un vote des supporters du club. Ces derniers ont dans un premier temps dû établir, parmi 150 anciens joueurs, une présélection d'une quinzaine d'entre eux. Les joueurs nominés devaient avoir terminé leur carrière sportive depuis au moins cinq ans.

Lors d'une seconde phase, ils ont à nouveau voté pour ne retenir que les huit chanceux. Certains ont fait part de leur fierté sur les réseaux sociaux, à l'instar de Joe Van Niekerk. 

À chaque fois, un comité de sélection s'est réuni pour valider et entériner les choix des supporters.

Celui-ci est composé de :

  • Christian Califano (ancien International, formé au RCT),
  • Hubert Falco (maire de Toulon),
  • Bernard Lemaître (président du RCT),
  • Alex Massari (président de l’Association RCT),
  • Emmanuel Massicard (directeur de Midi-Olympique),
  • Olivier Bouisson (chef du service des sports Var Matin),
  • Michel Miquelis (ancien joueur, membre de la commission sportive RCT Asso),
  • Henri Mondino (vice-président de la FFR, ancien joueur et manager du RCT),
  • Sébastien Rizza (président de la Ligue Sud Rugby),
  • Jacques Rouard (PDG de Charlemagne, partenaire historique du RCT) 
  • Marcel Rufo (pédopsychiatre toulonnais, supporter du RCT).

De nouveaux entrants chaque année

Les primo-entrants au RCT "Hall of fame" seront honorés lors d'une soirée de gala au zénith de Toulon le 18 avril. À l'exception de Marcel Baillette et Marcel Bodrero, décorés à titre posthume, tous devraient être présents. Ils recevront un trophée et une veste noire brodée à leur nom.

"Il y aura également une centaine d'anciens joueurs, tous ceux qui ont marqué l'histoire de notre club", explique François Pesenti. Le directeur exécutif du RCT assure vouloir "marquer le coup" et inscrire cette soirée sur le plan international. "Quelques légendes du rugby mondial seront là", affirme-t-il.  

Et le club prévoit de rendre hommage à de nouveaux joueurs chaque année. "On ne pourra pas en faire entrer huit à chaque fois, mais plutôt 3,4 ou 5. Cela reste à définir avec le comité de sélection", précise François Pesenti. À terme, le panthéon du RCT pourrait comprendre plusieurs dizaines de joueurs. 

"Le but, c'est le partage et la découverte de la culture du club au travers d'un contenu qu'on fait vivre", raconte François Pesenti. Selon lui, le "Hall of fame" permettra aux plus jeunes de faire le lien avec l'histoire du club et ses joueurs emblématiques, notamment ceux disparus ou moins exposés médiatiquement.

Un musée virtuel et physique 

Le musée du "Hall of fame" toulonnais sera accessible physiquement dans le nouveau club-house du club à partir du 1er juillet 2023. Mais le RCT lance surtout, sur son site Internet et à partir du mois de mai, un espace en 3D dans l'univers du métavers. Des contenus digitaux textuels et visuels seront proposés.

Cette expérience immersive et innovante aura pour objectif de faire (re)vivre aux fans les plus beaux succès des Rouge et Noir. Un défi ambitieux pour le club aux trois coupes d'Europe, mais celui-ci a l'habitude de transformer les essais. 

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Provence-Alpes-Côte d'Azur
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité