Un boulanger du Var dans le pétrin suite à un conflit avec l'armée

Contraint de baisser le rideau, il vient d'être placé en liquidation judiciaire par le tribunal de commerce de Draguignan. C'est  l'armée qu'il juge responsable de ses déboires. En cause: un gros contrat  stoppé brutalement. Mais qui avait nécessité de lourds investissements.

Pour rembourser ses dettes il réclame 270.000 euro d'indemnités à l'armée.
Pour rembourser ses dettes il réclame 270.000 euro d'indemnités à l'armée. © f3
Dans le Var, le boulanger de Bargemon a baissé rideau. Il vient d'être placé en liquidation judiciaire par le tribunal de commerce de Draguignan. Depuis un an, il est en conflit avec l'armée qu'il juge responsable de ses déboires.
En cause, un gros contrat de fourniture qui a nécessité d'importants investissements et que l'armée a stoppé brutalement.

Cet artisan livrait plus jusqu'à 7.000 petits pains par jour au camp de Canjuers. Il y a un an tout s'arrête, l'armée rompt le contrat sans préavis.

Pour rembouser ses dettes il réclame 270 000 euro d'indemnités à l'armée qui n'a pas souhaité communiquer sur ce litige.  D'ici quelques mois le conflit sera jugé par le tribunal administratif de Toulon,  en attendant, il n'y a plus de boulangerie artisanal à Bargemon,

Reportage à Barjemon d'Alexandre Dequidt et Francis Malory :

durée de la vidéo: 01 min 44
Boulanger dans le pétrin à Bargemon
Intervenants : Christophe Delsanti - Artisan-boulanger et Frédéric Casanova - Avocat de Christophe Delsanti
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
armée société sécurité justice
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter