Cet article date de plus de 6 ans

Un festival électro annulé par un maire FN

Prévu du 8 au 10 août, le festival en plein air,  Amné'Zik, au Luc-en-Provence, dans le Var est annulé par décision de Philippe de La Grange, maire du Luc, élu FN.
Le Festival Amné'Zik au Luc est annulé cette année
Le Festival Amné'Zik au Luc est annulé cette année © Metropole Var
Le Festival Amné'zik, c'est un scène où se succèdent une cinquantaine d'artistes, internationaux et locaux, avec 10 000 personnes attendues, toutes adeptes de musique techno. Pour justifier sa décision, le maire de la ville évoque « les risques réels liés à ce type de manifestation à cet endroit et à cette période ». Cette décision serait prise dans l’intérêt de « protéger les personnes et l’environnement », selon nos confrères de Var-Matin. Le 3 juillet dernier, la sous-commission départementale de sécurité avait pourtant rendu un avis favorable. Sur les réseaux sociaux, les organisateurs annoncent que cette décision est définitive, faute de ne pas pouvoir joindre le maire de la ville,  "impossible également de trouver un autre lieu à 3 semaines de la manifestation". Les billets seront remboursés.

En constatant cette décision, on ne peut s'empêcher de penser aux lignes extraites du programme du Front National, durant la campagne des municipales : "Rap et techno, qui ne sont pas des expressions musicales, seront évidemment privés de tout soutien public".

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
festival