Var : tout savoir sur la spiruline, sa culture et ses bienfaits

Alors que les températures sont de plus en plus basses, il est important de s’armer de vitamines pour affronter le froid. Parmi les solutions, la moins connue du grand public, est la spiruline. Une algue cultivée par plus d’une douzaine de producteurs dans le Var.

Aux portes de Toulon, à Ollioules plus de 600 mètres carrés permettent la production chaque année d’une demie-tonne de spiruline.  

Didier Bastion y est producteur de spiruline depuis 10 ans. Pour lui, le Var est le département idéal car Il y a beaucoup d’ensoleillement et peu de jours de pluie. 

Ce qui tombe bien car on ne peut pas récolter lorsqu’il pleut car il faut qu’elle sèche. Cet été on a récolté tous les jours !

Didier Bastion, producteur de spiruline

Didier et sa femme produisent de 500gr à 2kg de biomasse sèche par jour. Grâce à cette capacité de production, ils fournissent les marchés d’Ollioules et de nombreux magasins bio à Ollioules, Le Beausset, La Seyne-sur-Mer...et les coopératives agricoles alentours.

Mais, qu’est-ce que la spiruline ?

La spiruline est une micro algue spiralée et plus précisément une cyanobactérie extrêmement riche en chlorophylle d’où sa couleur verte.

Agée de 3 milliards d’années, elle est à l’origine de l’oxygénation de la terre. Faible en calorie, elle contient une grande quantité de protéines, d’antioxydants (caroténoïdes, phycocyanine) et d’acide gamma-linolénique (issu de la famille des oméga-6).

La spiruline peut même se cuisiner !

Pour cultiver la spiruline : beaucoup de lumière, de chaleur et surtout une eau de très bonne qualité

Elle pousse à l’état naturel et ne demande pas de technologie particulière. Il lui faut de la lumière, de la chaleur, de l’azote et du carbone. La spiruline se charge de tous les éléments présents dans son environnement.

Le plus important, c’est la qualité de l’eau. C’est pourquoi grâce à un filtre, les producteurs éliminent les métaux lourds, les pesticides ainsi que les virus et les bactéries.

La spiruline est d’abord récoltée par un filtre très très fin, puis un filet de 25 microns, puis amenée au laboratoire pour y enlever l’excédent d’eau.

Transformée en une pâte épaisse, elle donnera des « tiges ». Celles-ci seront ensuite mises à sécher avant d’être conditionnées en sachets.

Une fois séchée la spiruline doit être conservée pendant deux ans sous forme de brindilles ou de comprimés.  

Le succès de la spiruline

Lorsqu’elle est vendue en pharmacie, elle remporte un certain succès particulièrement auprès des sportifs car elle contient beaucoup de protéines, ainsi que du fer, du zinc et des antioxydants.  

C’est vraiment un super cocktail surtout avec la période hivernale qui arrive, c’est un bon allié pour tonifier votre organisme et renforcer votre système immunitaire.

Nicolas Wuhrlin, Pharmacie de la Poste, Sanary

Pour que la spiruline soit vraiment bénéfique il faut en consommer de 3 à 5 grammes par jour.

Il vous en coutera 15 euros pour 100 grammes.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement agriculture bio agro-alimentaire agriculture économie santé société