VIDEO. "Mais qu'il est beau !", un lama rend heureux les résidents d'un Ehpad grâce à la zoothérapie

durée de la vidéo : 00h00mn57s
Un lama dans les maisons de retraite, ça peut paraître complètement surréaliste. C'est pourtant la belle idée de Benjamin Leroy-Blanc, éleveur de lamas à Six-Fours-les-Plages dans le Var. Diplômé en médiation animale, cet éleveur professionnel pratique la zoothérapie. Une méthode très sérieuse à visée thérapeutique. ©FTV

Un lama dans les maisons de retraite, ça peut paraître complètement surréaliste. C'est pourtant la belle idée de Benjamin Leroy-Blanc, éleveur de lamas à Six-Fours-les-Plages dans le Var. Diplômé en médiation animale, cet éleveur professionnel pratique la zoothérapie. Une méthode très sérieuse à visée thérapeutique.

A Six-Fours, dans sa ferme pédagogique, Benjamin Leroy-Blanc élève Jules, et 39 de ses congénères. Jules, c'est un lama. Un lama pas tout à fait comme les autres. Bien loin de la bête hautaine qui crache quand une tête ne lui revient pas. Jules est un habitué des maisons de retraites. Il entre jusque dans les chambres pour apporter de la douceur et des câlins aux résidents.

Un lama en blouse en blanche

Ce jour-là, Jules a rendez-vous avec Christiane, Gérard et les 86 résidents d'un Ehpad à Ollioules. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il a la cote. Quand il fait son entrée dans le réfectoire, les superlatifs s'enchaînent : "Mais qu'il est beau !", s'exclame une pensionnaire, les yeux écarquillés. "Ma-gni-fi-cos !", lâche un autre résident, avec un large sourire.

Jules est un visiteur bien connu. Cela fait six ans qu'il s'invite ici pour câliner ces personnes âgées. Benjamin Leroy-Blanc l'a élevé pour faire de la médiation animale. L'objectif, c'est de créer une relation entre l'animal et les résidents. Des vertus thérapeutiques que l'éleveur professionnel veut faire découvrir, "Cette relation, je vais la guider : inciter les personnes à faire un câlin, à me raconter des choses. On va libérer des choses, des tensions que les personnes peuvent avoir. Et c'est ce qui permet d'améliorer le bien-être des gens dans leur quotidien de tous les jours", sourit Benjamin Leroy-Blanc.

La zoothérapie pour apaiser, redonner du baume au cœur

Pendant près de deux heures, les pensionnaires participent, tour à tour, à une séance de lama-thérapie avec un compagnon pour le moins insolite. Un moment de partage entre les résidents et Jules le lama. L'animal à laine vient rompre l'isolement de certaines personnes âgées le temps d'un instant.

"La réaction se fait immédiatement, surtout des personnes qui connaissent Jules. Il y a des émotions qui sortent. Il peut y avoir des larmes de bonheur, de joie, même parfois de la tristesse parce que ça leur rappelle des souvenirs. Donc c'est vraiment quelque chose de très positif", explique Benjamin Leroy-Blanc, éleveur de lamas.

Ça met en émotions. Je n'aurais jamais pensé que dans ma vie j'aurais pu tenir dans mes mains, un lama

Michel, un résident de l'Ehpad Victoria

Et un lama, dans un Ehpad, ce n'est pas commun. "On aime faire des choses qui sortent de l'ordinaire. On voit les yeux des résidents qui pétillent. Et c'est important", confie Pascale Chirat, Directrice de l'Ehpad Victoria.

Il est beau Jules. Il est fier. Il est même hypoallergénique. Son seul défaut, il ne lui manque que la parole.

Avec Mathieu Maillet et Nicolas Carme.