L'Archêveque d'Avignon choqué par les affiches publicitaires d'un site libertin

Dans les rues d'Avignon, une invitation à s'aimer à plusieurs qui choque l''Archevêque. / © F 3
Dans les rues d'Avignon, une invitation à s'aimer à plusieurs qui choque l''Archevêque. / © F 3

Des affiches placardées par le site libertin Wyylde dans les rues d'Avignon a déclenché la colère de l'Archevêque Cattenoz. Dans un courrier, il dénonce " une provocation" et réclame par la même occasion un festival d'Avignon qui "ne serait plus centré sur l'homosexualité et le transgenre".

Par Annie Vergnenegre

Depuis quelques jours, les affiches 4X3 du site de rencontres libertin Wyylde s'exposent au regard des passants dans les rues d'Avignon. Craignant sans doute que ses ouailles ne cèdent à la tentation, l'archevêque d'Avignon, Mgr Jean-Pierre Cattenoz, s'est fendu d'une lettre à la population, dans laquelle il s'indigne que "nos rues nous proposent en guise de voeux d'aller visiter le site Wyylde qui nous invite à nous aimer à plusieurs avec le slogan "Métro Boulot Libido".  

Matraquage urbai​n


Comme souvent la polémique risque de faire plus de publicité encore au site ciblé par l'archevêque qui poursuit :

Si vous avez le courage d’aller visiter le site en question, il vous est proposé ceci : “SEXCAPADES : S’échanger pour mieux s’aimer, le libertinage redonne des couleurs à leur libido".

Wyylde, qui se présente comme "le premier réseau social libertin, pour des rencontres seul(e) ou en couple", annonce 300000 visiteurs par jour. Mgr Cattenoz dénonce "un matraquage urbain (qui) relève d'une provocation qui continue à vouloir détruire la famille" estimant que "de telles affiches ne font que salir nos yeux et blesser notre population qui attend autre chose, qui a soif d'autre chose que ce libertinage qui ne fera qu'avilir ceux qui s'y adonnent". 


 

Civilisation sur le déclin


"Toute civilisation sur le déclin a connu ce genre de phénomène" assure l'Archevêque d'Avignon, ajoutant " mais heureusement le bon sens de l'homme a permis que ce genre de phénomène disparaisse purement et simplement avec l'émergence d'une nouvelle civilisation". 

Civilisation sur le déclin


"Souhaitons que celle-ci ne tarde pas", écrit encore l'homme d'église qui appelle de ses voeux : 

un festival d'Avignon qui ne sera plus centré sur l'homosexualité et les transgenres sous tous ses formes.

Une critique adressée à Olivier Py avait annoncé à l'issue de la 71e édition, qu'en 2018 il explorerait la question du "genre, de la trans-identité et la transsexualité".

Reportage de Frédérique Poret et Olivier Ducros Renaudin :
(Intervenants : Père Pascal Molemb Emock vicaire Général Diocèse d'Avignon , Antony Redor et Daisy Calvayrac, Floriant Reymand "la Garance")

Sur le même sujet

Un nouveau lieu de culte musulman va être construit à Nice

Les + Lus