• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Avignon : flashé à 223 Km/h sur l'A7, l'automobiliste a eu un retrait immédiat du permis de conduire

Un automobiliste a été flashé à 223 Km/h sur l'A7 / © AUGROS PIERRE
Un automobiliste a été flashé à 223 Km/h sur l'A7 / © AUGROS PIERRE

Dimanche 18 mars, vers 11h00, un automobiliste a été flashé à 223 Km/h sur l'autoroute A7, à la hauteur d'Avignon. Le conducteur, un ressortissant brésilien, a eu un retrait de permis de conduire immédiat et une convocation en justice

Par Ludovic Moreau

Hier, dimanche 18 mars, il était aux alentours de 11H00, lorsqu'un automobiliste qui circulait sur l'autoroute A7 en direction d'Orange, a été flashé à 223 Km/h, à la hauteur d'Avignon. Sur l'excès de vitesse de 223 Km/h, 211 Km/h ont été retenu pour l'infraction. A bord du véhicule, le conducteur, un ressortissant brésilien d'une trentaine d'année et son père. Interpellé pour excès de vitesse, le contrevenant a eu un retrait immédiat de son permis de conduire et une convocation en justice. En tant que ressortissant brésilien, il a dû s'acquitter de 750 euros, au titre d'une consignation. N'ayant plus de permis de conduire, c'est le père du conducteur qui a pris le volant pour poursuivre sa route.

Rappel du code de la route

Selon le code de la route, un excès de vitesse supérieur à 50 Km/h au-dessus de la vitesse réglementaire est une infraction de classe 5. La sanction est un retrait de 6 points et une amende maximum de 1500 euros. En cas de récidive, l'infraction devient un délit, avec une amende maximum de 3750 euros.
D'après l'article R413-14 du code de la route :
Toute personne coupable de l'infraction de dépassement de la vitesse maximale autorisée de 30 km/h ou plus encourt également les peines complémentaires suivantes :
- La suspension, pour une durée de trois ans au plus, du permis de conduire, cette suspension pouvant être limitée à la conduite en dehors de l'activité professionnelle
- L'interdiction de conduire certains véhicules terrestres à moteur, y compris ceux pour la conduite desquels le permis de conduire n'est pas exigé, pour une durée de trois ans au plus
- L'obligation d'accomplir, à ses frais, un stage de sensibilisation à la sécurité routière.

Sur le même sujet

Dr Nathalie Tieulié ( 06 )

Les + Lus