Caderousse : un TGV percute des plaques de béton à pleine vitesse

Un TGV a percuté à pleine vitesse des plaques de béton à hauteur de Caderousse (Vaucluse), hier matin. 150 passagers étaient à bord du train mais l'incident n'a fait aucun blessé

Un TGV percute des plaques de béton sur la ligne Aix-en-Provence/Paris
Un TGV percute des plaques de béton sur la ligne Aix-en-Provence/Paris © Philippe Chérel
Le TGV circulait sur la ligne Aix-en-Provence/Paris, dimanche matin. Lancé à pleine vitesse, le train a percuté plusieurs plaques de béton, "assez lourdes" a indiqué Pierre Gagnoud, le procureur de la République de Carpentras à l'AFP. Ces plaques sont utilisées par la SNCF pour cacher les câbles. Elles ont été "pulvérisées" au passage du TGV.

Aucun élément objectif ne permet d'étayer une piste terroriste à l'heure actuelle, mais la piste malveillante paraît évidente

a affirmé le procureur. Deux autres plaques avaient été repositionnées sur les rails lorsqu'un agent SNCF est arrivé sur les lieux quelques minutes après le choc, "ce qui prouve le caractère malveillant" a ajouté Pierre Gagnoud.
A la suite du choc, le TGV a pris une voie de délestage et les passagers ont été pris en charge depuis la gare de Piolenc.
Une enquête est en cours, des prélèvements d'ADN et d'empreintes digitales ont été réalisés, notamment sur une bouteille d'alcool retrouvée sur les lieux. L'enquête ouverte pour "dégradation par moyen dangereux et mise en danger délibérée de la vie d'autrui" a été confiée à la brigade de recherche d'Orange (Vaucluse).
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers sncf économie transports
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter