• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Avignon : le préfet du Vaucluse décide d'interdire la 20ème journée de mobilisation des gilets jaunes

Rassemblement de gilets jaunes à Avignon pour l'acte VII / © PHOTOPQR/LA PROVENCE/MAXPPP
Rassemblement de gilets jaunes à Avignon pour l'acte VII / © PHOTOPQR/LA PROVENCE/MAXPPP

Lors d'une conférence de presse sur le dispositif de sécurité prévu pour ce 20ème samedi de mobilisation, la préfecture du Vaucluse a décidé d'interdire la manifestation en Avignon. 

Par Pauline Guigou

"Cette manifestation n'existe pas en droit aujourd'hui. Elle n'est pas déclarée, une fois de plus." 

Le préfet du Vaucluse Bertrand Gaume vient de prendre un arrêté d'interdiction de manifester ce samedi 30 mars en Avignon. L'interdiction concerne tout l'intra-muros de la Cité des Papes, entre la porte Saint-Roch et le quai de la Ligne.

Cette décision a été annoncée lors d'une conférence de presse jeudi après-midi en préfecture, pour présenter le dispositif de sécurité qui sera mis en place samedi 30 mars.
 
Bertrand Gaume (à droite), préfet du Vaucluse, interdit toute manifestation dans Avignon intra-muros samedi 30 mars. / © Mariella Coste
Bertrand Gaume (à droite), préfet du Vaucluse, interdit toute manifestation dans Avignon intra-muros samedi 30 mars. / © Mariella Coste

Sur Facebook, le rassemblement gilets jaunes en Avignon de ce samedi 30 mars compte déjà près de 2500 participants. Et l'appel national à se réunir dans la cité des Papes pour ce 20ème samedi, inquiète les autorités vauclusiennes depuis plusieurs jours.

La Gare SNCF d'Avignon Centre sera également fermée. Aucun train, ni bus SNCF ne desservira cette gare samedi 30 mars, jusqu'au dimanche matin. 
Dans un communiqué, le conseiller régional LR, et candidat aux Municipales 2020 pour la mairie d'Avignon, Michel Bissière, demande également à la préfecture du Vaucluse, d'interdire la manifestation. Une position, qu'il explique par "le grand danger que font courir les casseurs".

Le droit de manifester est un droit constitutionnel. Mais personne ne peut ignorer le danger que font courir les casseurs. Avignon ne se remettrait pas d’un nouveau samedi de violences.

Depuis le début du mouvement des gilets jaunes, la mobilisation dans le Vaucluse est importante, et la ville d'Avignon a plusieurs fois été le théâtre d'affrontements entre casseurs et forces de l'ordre, lors des manifestations.

A lire aussi

Sur le même sujet

Journée de formation des élus pour lutter contre le terrorisme et la radicalisation

Les + Lus