Jusqu'à 6 ans de prison requis dans le procès d'un vaste trafic de stupéfiants entre Cavaillon et Avignon

Publié le
Écrit par Nathalie Deumier .

Sur les treize prévenus, dix sont dans le box, soit un nombre très important. Le procès s'est ouvert ce mercredi à Avignon. Trafic de stupéfiants, armes et association de malfaiteurs, le procureur a requis jusqu'à six ans de prison pour l'un des accusés.

Dix avocats et treize prévenus, âgés de 19 à 30 ans. La plupart des membres présumés de ce trafic sont multirécidivistes. 

Guetteurs, charbonneurs (vendeurs), coupeurs ou conducteurs de go-fast, ils ont également en commun le département du Vaucluse. Les faits se sont déroulés autour de Cavaillon, et dans les quartiers de Saint-Chamand et Montclar à Avignon. 

Ils ont été interpellés par vague ces derniers mois. Vengeance et guerre de territoire ont fait éclater plusieurs fusillades. Pendant l'une d'entre elles, un caïd local est abattu en 2021 à Cavaillon. Ce qui ne fait pas officiellement partie de ce dossier. 

"C'est un dossier de trafic de stups banal. Mais en arrière-plan, il y a eu des règlements de comptes aux conséquences graves,"  décrit maître Jean-Louis Lemaire "Le procureur entend marquer un arrêt dans tout ce qui se passe à l'heure actuelle dans ces trafics." 

Des réquisitions pour l'exemple

"On a l'impression que du côté d'Avignon, on se rapproche de plus en plus des dossiers de Marseille," commente maître Chehid Selmi.

Beaucoup d'écoutes téléphoniques ont été réalisées pendant cette enquête. Des appels anonymes aux policiers ont permis de remonter la filière. Les prévenus sont jugés pour association de malfaiteurs, infractions aux législations sur les stupéfiants et sur les armes. 

Les réquisitions du procureur vont jusqu'à 6 ans de prison avec interdiction de séjourner dans le Vaucluse. Certains avocats soulignent la sévérité de ce réquisitoire.

"Je n'imaginais pas une peine aussi sévère. Mon client a la peine la plus lourde alors qu'il est loin d'être le plus chargé dans ce dossier. J'ai été très étonné des réquisitions du parquet," confie maître Lemaire. 

Le délibéré devrait être rendu dans la soirée.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité