Marseille : des proxénètes roumains et bulgares condamnés à des peines allant jusqu'à 7 ans de prison

Quatorze prévenus, des roumains, des bulgares mais aussi des français, ont été condamnés par le tribunal correctionnel de Marseille à des peines allant jusqu'à 7 ans de prison. ils géraient trois réseaux de proxénétisme implantés à Avignon et Nîmes .

Une prostituée ...la nuit
Une prostituée ...la nuit © Photo PQR/ La Montagne / Camille Mazoyer
Le tribunal correctionnel de Marseille vient de condamner quatorze personnes pour proxénétisme. Des roumains, des bulgares et des français ont écopé de peines allant jusqu'à sept ans de prison pour avoir géré trois réseaux de proxénétisme dans les villes d'Avignon et Nimes. Entre 2013 et 2016 ils ont exploité une dizaine de prostituées.

Angel Atanasov, un bulgare de 41 ans, était à la tête d'une première filière, épaulé par deux de ses fils. Déjà en détention, Angel Atanazov a été condamné à sept ans de prison, l'un des ses fils à quatre ans et le deuxième à trois ans avec sursis. Le tribunal a également prononcé à l'encontre des trois une interdiction définitive du territoire français.

Trois roumains géraient un second réseau. Petre Rosca, 32 ans, en était le principal responsable. Déjà incarcéré pour proxénétisme il a été, lui aussi condamné, à sept ans de prison. Ses deux lieutenants ont pris respectivement six et cinq ans.

A Avignon, Cédric Cefaliello, 36 ans, était, lui, le chef d'un troisième réseau. Déjà condamné à quatre ans de prison pour proxénétisme il a écopé cette fois-ci de sept ans. Son épouse, prostituée d'origine roumaine, qui l'épaulait, s'est vue infliger deux ans de prison dont dix-huit mois avec sursis. 

Ces trois filières se disputaient parfois "les places de trottoirs" d'Avignon et de Nîmes.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter