VIDEOS. Pour apprendre à danser la chenille comme un pro, la Chenille school academy est de passage à Avignon

C'est la chenille qui redémarre : avec sa Chenille school academy, Vincent Piguet espère diffuser une nouvelle version de cette danse auprès d'un vaste public. Il était mercredi à Avignon.

Connaissez-vous le verbe cheniller ? C'est le terme inventé et déposé par Vincent Piguet pour élever la Chenille au rang d'institution. Afin que cette danse ne soit plus cantonnée aux mariages et aux fêtes de villages, le comédien-auteur a lancé une "Chenille school academy", où il propose des cours gratuits à une centaine d'adhérents.

"J'enseigne la chenille synchronisée, c'est comme la natation synchronisée mais en chenille"

Vincent Piguet, fondateur de la Chenille school academy

 "On fait un truc risible mais sérieusement. Cela n'aurait aucun intérêt si on ne faisait que tourner en rond sans se lâcher. Il faut pouvoir faire des chorégraphies."

Sur la place de l'horloge à Avignon, où il était de passage mercredi, il est suivi par des comédiens déguisés pour la parade du festival, des fans qui le suivent sur les réseaux et des passants. "Les gens ont un smile de ouf, raconte-t-il. C'est ludique et on fait rapidement une choré." Avec son style et son micro de coach d'aérobic des années 80, il guide la danse avec une autorité feinte et un entrain réel, enseigne les pas qu'il a inventés : "standard", "roulotte", "roulotte inversée", "arc-en-ciel"

"J'ai toujours aimé la chenille, dit-il. J'en lance partout où je vais. Je suis parti à fond dans ce délire et j'ai contribué à battre le record du monde de chenille, à 3940 personnes."

durée de la vidéo : 00h00mn26s
Chenille géante sur la place de l'Horloge à Avignon ©Chenille School Academy

Aujourd'hui, la Chenille school academy à Paris compte une centaine d'adhérents. Le modèle pourrait être reproduit dans d'autres villes, notamment Marseille : "Il faut faire en sorte qu'on apprenne les mêmes pas, même si des gens ensuite pourront en inventer. Ça nous permettra ensuite de nous rencontrer avec les différentes écoles et de voir qui danse le mieux."

Sous son bandeau fluo, Vincent Piguet caresse désormais un rêve : que la chenille devienne un sport, qu'on pratique le soir pour se changer les idées après une journée de travail. "Comme la zumba".

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité