Buoux : Estelle Lefébure visite l'hôpital pour animaux sauvages

Estelle Lefébure et sa fille Ilona Smet sont top models. Mais pas seulement. Elles aiment les animaux. En vacances dans le Vaucluse, les deux célébrités ont visité le Centre régional de sauvegarde de la faune sauvage, à Buoux, le 29 juillet. 

Un écureuil roux en soins
Un écureuil roux en soins © Gregory Delaunay / LPO PACA
Estelle Lefébure a vu des hérissons blessés par une tondeuse à gazon, des oiseaux sonnés après un choc contre une baie vitrée, des victimes de chats, de la canicule, d'une chute de nid…

Tout ce petit monde est accueilli au Centre régional de sauvegarde de la faune sauvage (CRSFS). Le lieu a pour vocation de soigner les animaux sauvages blessés depuis 1996.
© Grégory DELAUNAY / LPO PACA
Ilona Smet est la fille d'Estelle Lefébure et David Hallyday. La mère et la fille sont en vacances dans le Vaucluse. Une amie de la famille, vétérinaire bénévole pour le CRSFS, à Buoux, dans le Vaucluse, leur a proposé de visiter le centre.

Et voilà les deux célébrités au milieu des oiseaux blessés. Cet été, plus de 200 patients, dont une centaine de martinets noirs qui souffrent de la canicule et tombent de leur nid, ont été suivis. Sur sa page Instagram, Estelle Lefébure ne s'est pas privée d'afficher son soutien.
Voir cette publication sur Instagram

Grâce à une visite exceptionnelle au centre de sauvegarde de la faune sauvage de Buoux , j’ai pu rencontrer une équipe formidable et vivre leur quotidien.Le centre accueille 1500 animaux sauvages en détresse chaque année.Les soigneurs et volontaires s’activent chaque jour pour les soigner dans le but de les relâcher dans leurs milieux naturels.Quelle émotion,de plus ,nous avons eu lorsque ma fille Ilona a relâché un Milan noir ( rapace migrateur ) après deux mois de convalescence . Croyez moi , grâce à notre soutien, la LPO continuera à mener de nombreuses actions en faveur de la protection de la nature et de la conservation des espèces. Protégeons notre environnement #agirpourlabiodiversite #nature #protection #lpopaca Paca.lpo.fr

Une publication partagée par Estelle Lefebure (@estellelefebure_orahe) le

Un rapace remis en liberté

Mais la mère et la fille assure ne pas être venues pour une opération de communication. Très touchées par le sort des animaux, elles s'intéressent réellement à l’activité du centre.

En fin d’après-midi, Ilona Smet a pu relâcher un milan noir, soigné ici depuis deux mois.  

Une publicité très bienvenue

Le Centre régional de sauvegarde de la faune sauvage a traversé récemment une phase très difficile. Pour des raisons financières, il a même dû cesser son activité entre février et juin 2019. 

Ouvert en 1996, la LPO reprend la gestion du centre en 2006. Faute de moyens, l’activité doit s’interrompre. Puis les affaires reprennent.
Oisillons petits ducs
Oisillons petits ducs © Grégory DELAUNAY / LPO PACA
 Le ministère de la transition écologique et solidaire, la région Paca, les conseils départementaux de Vaucluse et des Bouches-du-Rhône renouvellent ou débloquent des subventions. Mécènes et donateurs s’engagent. Leurs dons représentent la moitié des fonds.   

Le centre a recommencé à fonctionner avec une responsable et une soigneuse salariées ainsi que quatre personnes en service civique. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux sorties et loisirs people culture nature
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter