Carpentras : le chien American Staffordshire qui a mordu une petite fille au visage pourrait être euthanasié

La détention de chiens de type American Staffordshire terrier obéit à des règles très strictes. (image d'illustration) / © J. De Meester / Maxppp
La détention de chiens de type American Staffordshire terrier obéit à des règles très strictes. (image d'illustration) / © J. De Meester / Maxppp

Le 12 septembre dernier dans un parc du centre-ville de Carpentras, une petite fille de 4 ans a été sérieusement mordue au visage par un chien de race American Staffordshire terrier. Un procès aura lieu le 18 janvier, l'animal pourrait être euthanasié. 

Par Gilles Guérin avec L.B.

Jeudi 12 septembre 2019, en fin de journée, une petite fille de 4 ans s'amuse dans un jardin public dans le centre-ville de Carpentras, non loin de ses parents. Sans en connaitre les raisons, un chien de race American staffordshire terrier la mord au visage.

La petite fille est évacuée vers l'hôpital d'Avignon pour y être opérée. Elle portera sans doute toute sa vie les séquelles de cette morsure profonde de 8 cm. Elle présente des plaies importantes au niveau de la joue ainsi qu'à la lèvre et au menton. 

Peine de prison et euthanasie ?

Le couple propriétaire du chien a été interpellé au moment des faits puis placé en garde à vue. Les charges retenues sont des "blessures involontaires, avec ITT (incapacité totale de travail) inférieure à trois mois, par agression d'un chien".

Selon la réglementation datant de 2010 concernant les chiens de catégorie 2 dit "dangereux", il faut :
  • Maintenir le chien en laisse et muselé sur la voie publique, dans les lieux publics et les transports en commun.
  • Obtenir un permis de détention (loi du 20 juin 2008).
  • détenir la carte d’identification du chien.
  • Faire procéder à l’évaluation comportementale du chien s’il est adulte, ou le faire entre ses 8 mois et 12 mois par un vétérinaire habilité.
  • Suivre une formation pour obtenir l’attestation de formation.
  • Contracter une assurance responsabilité civile spécifique.
Or, le chien en question, dangereux, n'était pas muselé et le couple ne détenait pas de permis de détention pour ce type de chien. 

L'animal a été confié à un vétérinaire puis mis en quarantaine. Il est actuellement soumis à une batterie de tests de comportement au sein d'un refuge.

Selon France Bleu Vaucluse, le couple est à nouveau en garde à vue ce lundi 14 octobre. La date du procès a été fixée au 18 janvier.

Les propriétaires du chien risquent cinq ans de prison et sont placés sous contrôle judiciaire d'ici le verdict. Le chien, lui, pourrait être euthanasié. 

Des accidents plus rares, sanctionnés par l'euthanasie

Depuis la mise en place de la réglementation, les accidents mettant en cause des chiens classés en catégorie 1 ou 2 se font plus rares.
 
On se souvient toutefois de ce terrible fait divers en mai 2018, sur les plages du Prado à Marseille. Un American Staffordshire bull terrier avait mordu deux enfants : un bébé de 5 mois au bras et son frère de 18 mois au visage.

Le propriétaire du chien avait été interpellé après avoir pris la fuite. Le chien, placé à la SPA, a par la suite été euthanasié. 

Sur le même sujet

Les + Lus