Accident de chasse à Monieux : le tireur mis en examen pour homicide involontaire

La procureure de Carpentras a annoncé la mise en examen d'un homme de 63 ans, suite à la mort d'un chasseur. Le drame est intervenu dimanche après-midi, lors d'une battue au chevreuil sur la commune de Monieux.

Une information judiciaire pour homicide involontaire a été ouverte le 15 novembre, a annoncé Hélène Mourge, procureure de la République de Carpentras. Le juge d'instruction devra déterminer les circonstance du drame qui ont coûté la vie à un chasseur de 56 ans.

Un homme de 63 ans, pratiquant la chasse, a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire. Il a "interdiction de se livrer à l'activité de chasse et de détenir une arme" précise Hélène Mourge. Il serait l'auteur du coup de feu qui a coûté la vie à la victime.

L'accident est survenu lors d'une chasse au chevreuil réunissant une dizaine de chasseurs dimanche dans la forêt de Monieux (Vaucluse). Le tir mortel s'est produit au lieu-dit Peissonnier. Les sapeurs-pompiers du Vaucluse ont reçu l'alerte dimanche vers 16h30.

Deuxième accident de chasse mortel de la saison

A l'arrivée des secours, l'homme était en arrêt cardiaque. Malgré leurs efforts, les sapeurs-pompiers et les équipes du SMUR de Carpentras n'ont pas réussi à le réanimer. Son décès à été prononcé sur place. 

C'est le deuxième accident de chasse mortel depuis le début de l'ouverture de la saison de chasse dans la région. Le 25 septembre dernier, un chasseur de Goult s'est fait tué au cours d'une battue au sanglier dans le massif du Luberon.