La faucheuse de chaises de Carpentras relaxée

Nicole Briend jugée au tribunal de Carpentras pour le vol de trois chaises / © SUAU Valérie/PHOTOPQR/LA PROVENCE/MAXPPP
Nicole Briend jugée au tribunal de Carpentras pour le vol de trois chaises / © SUAU Valérie/PHOTOPQR/LA PROVENCE/MAXPPP

Nicole Briend, la militante d'Attac jugée jeudi pour avoir participé au vol de trois chaises dans une agence BNP-Paribas a été relaxée par le tribunal correctionnel de Carpentras.

Par Annie Vergnenegre

C'est le soulagement pour Nicole Briend, la  "faucheuse de chaises" de Carpentras, elle a été relaxée ce jeudi par le tribunal correctionnel de Carpentras. Elle était poursuivie pour le vol de trois chaises dans une agence BNP-Paribas au cours d'une action
militante en 2016.

Désobéissance civile

Le tribunal de Carpentras reconnaît que Nicole Briend a mené une action de désobéissance civile, sans intention délinquante, "qui nesaurait être caractérisée comme du vol"

s'est félicité Attac.

Pour Raphaël Pradeau, porte-parole d'Attac, "Après le jugement du TGI de Paris en février 2018, affirmant que les actions d'Attac dans les magasins d'Apple relèvent de l'intérêt général, cette nouvelle décision judiciaire favorable nous encourage à continuer et amplifier les actions de désobéissance civile contre les banques et les multinationales qui organisent l'évasion fiscale".
Le procureur Emmanuel Garcia avait requis une amende de 300 euros avec sursis contre Nicole Briend pour "vol en réunion."
L'avocate de la prévenue, Me Zehor Durand, avait plaidé pour que sa cliente bénéficie du statut protecteur de lanceur d'alerte.

Sur le même sujet

Un nouveau lieu de culte musulman va être construit à Nice

Les + Lus