CARTE INTERACTIVE. Les candidats du Vaucluse canton par canton

Le Vaucluse, tenu par la gauche depuis 2001, est l'un des meilleurs espoirs du FN qui pense pouvoir l'emporter malgré la concurrence de la Ligue du Sud dans cinq cantons. Avec notre carte interactive, découvrez les binômes de candidats canton par canton.

Par Annie Vergnenegre

1. Les enjeux 

Le conseil général de Vaucluse (qui passe de 24 à 17 cantons avec 34 conseillers élus) est aux mains de la gauche depuis 2001 sous la présidence du socialiste Claude Haut, dont la majorité ne dispose que de deux voix d’avance. Claude Haut se présente à sa succession dans un contexte particulièrement difficile même si, aux dernières municipales, le PS a réussi à conquérir Avignon. Le FN qui compte déjà un conseiller général sortant, Patrick Bassot élu en 2011 à Carpentras pense pouvoir en 2015 faire basculer la majorité en sa faveur C'est dans le Vaucluse que le FN a fait ses meilleurs scores nationaux en 2012 et il a atteint 36,4 % aux dernières européennes. Il y compte une députée, Marion Maréchal Le Pen, qui espère le 29 mars voir ses troupes ravir ce département. Pour cela il lui faudra conquérir au moins 9 cantons. Pas gagné. Epine dans sa chaussure, la Ligue du Sud du maire d'Orange, Jacques Bompard, présente elle aussi des candidats dans trois cantons (Orange, Bollène et Valéras) et elle soutient des binômes DVD dans deux autres (Vaison et Sorgues). Pour le parti de Marine Le Pen, la victoire passe forcément par une alliance à l'extrême-droite. Les deux formations laissent entendre qu’il pourrait y avoir des rapprochements entre les deux tours. La Ligue l’a déjà annoncé, elle appellera à l’union des droites, UMP incluse. De son côté, le FN n’exclut pas des désistements avec la Ligue du Sud.
De son côté, la droite, fragilisée et divisée depuis les dernières municipales, a peu de marge de manoeuvre pour faire basculer le département. Dans de nombreux cantons, le scrutin s'annonce serré.

2. Les cantons à suivre 

Orange : Sur les terres du maire d'Orange, c'est le fils cadet, Yann Bompard, qui porte les espoirs de la famille et de la Ligue du Sud. Cinq listes sont en lice au premier tour, et le second pourrait se résumer à un duel des extrêmes, opposant Yann Bompard au frontiste Jean-François Mattéi. Ce serait une première en France dans un scrutin marjoritaire. La question est bien de savoir si l’UMP menée par Yann Cuer sera au second, alors qu'elle a plafonné à 12,4 % aux municipales, tout comme la conseillère régionale Front de Gauche Fabienne Hallaoui alliée au PS et à EELV. Un dernière liste veut jouer les trouble-fête c'est la liste DVG citoyenne et laïque d'Aïcha Boutinot.
Jean-François Mattéi et Brigitte Vigne / ©
Jean-François Mattéi et Brigitte Vigne / ©
Carpentras : On prend les mêmes qu'en mars 2014 et on recommence. Comme aux municipales, le maire PS Francis Adolphe se présente - mais cette fois sans étiquette - face au candidat FN Hervé de Lépinau. La gauche espère sauver ce fauteuil malgré la forte progression frontiste dans cette partie du département où le Front national fait ses meilleurs scores en France. C'est dans le canton de Carpentras Nord qu'a été élu Patrick Bassot en 2011. Mais le seul conseiller général frontiste du Vaucluse, condamné en 2012 sur une plainte du MRAP, s'est depuis rapproché de la Ligue du Sud. Il est, pour ce scrutin, remplaçant sur la liste Debout La France conduite par Guillaume Pascal.

Valréas : Dans l'ancien bastion de l’UMP Thierry Mariani, Jacques Bompard est suppléant de l'élu do'pposition Jacques Pertek. Il espère l’emporter face au FN conduit pas France Barthélémy Bathelier. Face à une troisième liste UMP de Jean-Marie Roussin, la tâche s'annonce rude pour le conseiller sortant socialiste Gérard Santucci. 

Bollène : Dans ce canton redécoupé, fief de Marie-Claude Bompard, la conseillère sortante Ligue du Sud a vu son siège supprimé, elle se présente donc ici opposée au conseiller sortant et vice-président socialiste Jean-Pierre Lambertin. Allié au Front de Gauche, ce dernier pourrait profiter d'une triangulaire, PS-FDG, FN et Ligue du Sud. La droite, elle, ne présente pas de candidats.
Jean-Pierre Lambertin. / © Maxppp
Jean-Pierre Lambertin. / © Maxppp


Avignon 1 : Fief de la gauche depuis 1998, le canton de la socialiste de Michel Fournier-Armand peut-il basculer ? Il sera défendu par un de ses fidèles Alain Moretti PS et une adjointe de la maire d’Avignon Cécile Helle, Darida Bélaïdi. Pas d’union à gauche, ils affrontent une liste citoyenne DVG d’Akim Mimoun. A droite, la liste d'union de la droite est menée par Christian Bonnet qui doit faire avec la liste DLF de Philippe Cripe. Le FN est représenté par Fabien Mendez.

Avignon 3 : Le conseiller sortant Front de Gauche André Castelli a réussi à rassembler la gauche alors que la liste UMP de Florence Duprat et Claude Tummino va au combat fragilisée par le binôme François Leleu (ancien UMP de Montfavet) et un binôme Debout La France conduit par Olivier Baudry de Vaux. Au second tour, un duel des extrêmes pourrait donc se jouer. Le FN Philippe Lottiaux arrivé 2e aux municipales devant l’UMP pourrait affronter André Castelli.

Isle sur-la-Sorgue : La liste PS menée par le conseiller sortant Michel Fuillet s’oppose au maire UMP de l’Isle-sur-la-Sorgue Pierre Gonzalvez comme lors des dernières municipales. Le FN est en embuscade. Une liste écologiste menée par le maire du Thor et le conseiller régional Jacques Olivier pourrait venir troubler le jeu.

 

3. Les personnalités à suivre

Claude Haut (PS) Vaison : Face au président socialiste sortant élu depuis 2001 et sénateur Claude Haut, la droite part désunie, entre l'UMP Bénédicte Martin et la DVD Anne Crespo, adjointe au maire d'Orange soutenue par la Ligue du Sud mais qui se présente sans étiquette. Le Front national est aussi présent avec Philippe de Beauregard (maire de Camaret-sur-Aigues ex Ligue du Sud). 

© ROUX PATRICK/MaxxPPP
© ROUX PATRICK/MaxxPPP
Thibault de la Tocnay (FN) Cavaillon : Beaucoup pronostiquent un duel FN-UMP au second tour. Un face à Thibault de la Tocnay, secrétaire général du FN dans le Vaucluse, avec le conseiller général sortant Jean-Baptiste Blanc. Ce dernier table sur son bilan pour l’emporter. La gauche est représentée par Didier Béchir mène une liste 100% écolo. Le PS est absent du scrutin dans ce canton.

Alain Dufaut (UD) Avignon 2 : Avec une union de la droite, deux listes DVD, une FN, une pour les Vert, la tâche s'annonce difficile pour le sénateur UMP et conseiller sortant élu en 2008 Alain Dufaut. La liste FN espère être au second tour avec Anne Sophie Rigault et Aimé Gallo (ex-UMP) qui étaient sur les listes de Philippe Liottaux aux municipales à Avignon.

Jean-Michel Ferrand (UMP) Monteux : Le patron de l’UMP 84 devrait se retrouver en duel avec son adversaire bien connu, le socialiste Christian Gros, maire de Monteux. Ce dernier espère résister dans un canton redécoupé de façon avantageuse pour la gauche. Tout dépendra du score du FN conduit par Rémy Rayé attaché parlementaire de Marion Maréchal Le Pen et secrétaire départemental adjoint du FN 84.

Tout savoir sur les départementales dans notre région



A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus