Cet article date de plus de 3 ans

Pertuis : une élue s'indigne de la fermeture provisoire de la gare

Alors que la SNCF prévoit de fermer provisoirement la gare de Pertuis pour raison de travaux, une élue locale s'inquiète de cette décision, craignant qu'elle ne cache sa fermeture définitive. L'élue a écrit une lettre au président de la région.
Sur la ligne SNCF Meyrargues-Pertuis
Sur la ligne SNCF Meyrargues-Pertuis © Photo MaxPPP/Laprovence
Noëlle Trinquier est conseillère départementale du canton de Pertuis. Elle émet de vives inquiétudes au sujet de la fermeture provisoire de la gare de Pertuis annoncée par la SNCF pour l'été prochain, en raison de travaux. 
L'élue craint que cette fermeture provisoire "ne laisse entrevoir un abandon progressif de cette portion de ligne (Meyrargues-Pertuis), qui ne ré-ouvrira jamais", souligne-t-elle dans une lettre adressée au président de la région, Renaud Muselier.
La poluplation du canton de Pertuis a augmenté de 17% en huit ans. Selon la conseillère départementale, "le besoin d'inter-modularité des transports publics n'a jamais été aussi fort". 
Nicole Trinquier souhaite rencontrer le président de la région pour lui soumettre des propositions : comme "la mise en place d'une navette train régulière aux heures de pointe de Pertuis à Meyrargues, pour rejoindre la ligne Briançon-Marseille" et "l'ouverture de la ligne Avignon-Pertuis aux voyageurs".

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sncf économie transports