Un hélicoptère militaire percute une ligne à haute tension dans le Vaucluse

Le 9 novembre, un hélicoptère militaire allemand a percuté une ligne à haute tension, privant une vingtaine de foyers d'électricité. L'accident à eu lieu à Viens, dans la Vaucluse. Si pour encore quelques foyer le courant n'a pas été rétabli, aucune victime n'est à déplorer.

Alors qu’il était en exercice, un hélicoptère militaire allemand rattaché à la base école du 2ème régiment d’hélicoptère de combat du Luc (83) a percuté une ligne à haute tension. L’accident a eu lieu vers 15h15 le 9 novembre, sur la commune de Viens, à la limite du Vaucluse et des Alpes-de-Haute-Provence. Les faits se sont déroulés à proximité du croisement de la RD 33 et RD 155.

À bord seulement les deux pilotes qui ne présentent aucune blessure. Fort heureusement, aucune autre victime n’est à déplorer, indique la préfecture de Vaucluse dans un communiqué de presse. 

Aucune victime à déplorer

Des câbles ayant été sectionnés, une vingtaine de foyers a été privée d’électricité mais Enedis et RTE se sont mobilisés pour rétablir rapidement le service. Cependant, le lendemain de l’évènement, encore certains foyers n’ont toujours pas le courant. La préfecture a rapidement mis en place le Centre opérationnel départemental pour coordonner l’action des services de l’État, des secours et des collectivités.

Au total, une dizaine d’effectifs de gendarmerie nationale de Vaucluse, 17 pompiers du SDIS de Vaucluse et 5 engins ont été déployés, ainsi qu’une dizaine d’effectifs militaires français et allemands.

La préfecture de Vaucluse indique qu’une enquête a été ouverte pour déterminer les causes de l’accident.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité