VIDEO. Sécheresse : des inspecteurs de l'environnement pour contrôler l'utilisation d'eau en Vaucluse

durée de la vidéo : 00h01mn49s
Les services de l'état se mobilisent pour faire appliquer l'arrêté préfectoral par des contrôles dans les communes. ©FTV

En Vaucluse, 7 bassins de rivières sur les 11 que compte le département sont en "crise" sécheresse. C'est l'étape ultime en matière de restriction d'usage de l'eau. Les services de l'état se mobilisent pour faire appliquer l'arrêté préfectoral par des contrôles dans les communes. Interdiction dorénavant de laver sa voiture ou d'arroser les espaces verts si l'on est une collectivité publique.

La prise d’eau dans la rivière est au niveau le plus bas. Dans son prolongement, le canal réserve bien des surprises aux deux inspecteurs de l’environnement.

L’irrigation par gravitation se fait toujours, ce qui constitue une infraction. Tout le bassin de l’Aygues est classé en crise, stade ultime du plan sécheresse qui déclenche des interdictions.

Avant de transmettre l’infraction au procureur, les inspecteurs de l’environnement mènent l’enquête. Ils suivent la conduite en béton sous terraine jusqu’au répartiteur d’eau.

Personne n’échappe aux contrôles, pas même la commune qui doit afficher l’arrêté préfectoral portant sur les restrictions des usages de l’eau.

A Buisson, commune rurale de 300 habitants, seuls les usages sanitaires sont autorisés.

Les contrôles qui se multiplient, s’accompagnent aussi de mesures sur le long terme. La prise d’eau dans la rivière sera modernisée. Deux millions et demi d’euros, c’est le coût du projet porté par les trois  associations qui gèrent l’irrigation dans le Bassin de l’Aygues.