Revue de presse : le climat social de plus en plus tendu, les forces de l’ordre sont les premières cibles de violence

© CYRIELLE SICARD / AFP
© CYRIELLE SICARD / AFP

Au sommaire de cette revue de presse : le projet de réforme du divorce est sous le feu des critiques, les policiers cibles des casseurs, le salaire des gros patrons en discussions et le temps des transferts est arrivé chez les bleus.

Par France 3 Toutes Régions

Revue de presse : le climat social de plus en plus tendu, les forces de l’ordre sont les premières cibles de violence

Censée désengorger les tribunaux, "Le divorce sans juge (se retrouve) sous le feu des critiques" lance Le Monde. Le projet de réforme ne semble pas faire d’unanimité. Les divorcés eux-¬mêmes sont partagés sur la mesure débattue depuis hier à l’Assemblée Nationale. Pour les uns, les professionnels "Le juge reste une figure tutélaire", notamment pour l’intérêt de l’enfant. Et pour les autres, en l’occurrence pour une bonne partie des divorcés, le passage chez le juge n’est que "mascarade et pompe à fric pour les avocats dont les honoraires sont un fardeau" !

"Les casseurs étaient à la manœuvre" déplore Aujourd’hui en France qui revient sur les rassemblements d’hier et notamment celui des policiers, Place de la république venus dénoncer la "haine du flic". Des policiers qui ont été la cible de violences gratuites, comme la voiture de patrouille, dans laquelle circulait deux agents, prise assaut et incendiée.
"Au tour des casseurs, donc de faire dans la bavure" selon Le Figaro, pour qui l’exécutif peine à mettre fin à ces violences qui émaillent le mouvement contre la loi travail.
"C’est un jeu dangereux du gouvernement" renchérit L’Humanité, pour qui il s'agit d'une stratégie "du pourrissement et de l’affrontement qui s’appuie sur une instrumentalisation de la police", "destiné à faire diversions et  qui est en passe de réussir" !

Comme pour contrebalancer le mouvement, et surtout pour rappeler à l’exécutif une de ses promesses: celle de légiférer sur la rémunération des gros patrons, Libération lance une pétition. 40 personnalités l’ont déjà signée, des humoristes, sociologues, historiens, chef d’entreprise et bien sur des hommes politiques y figurent.
Pour info, en 2015 la rémunération moyenne annuelle des patrons du CAC 40 correspondait à 240 fois le SMIC.

Enfin, L’Equipe nous rappelle que l’heure des négociations a commencé et que le marché européen cette année tendra au bleu. En effet,  l’international français est une valeur à la hausse, et les plus grands clubs européen se les arrache, à l’image de Pogba, une pépite à prix d’or ou encore de Griezman, l’objet de toutes les convoitises. 


A lire aussi dans la presse régionale


"Contresens mortel" titre Le Havre Libre, après qu’un camion roulant à contre sens sur une voie express tue le conducteur d’une voiture hier (mercredi 18 mai) près du Havre. Selon la police, le chauffeur du poids lourd aurait tenté d'échapper à des bouchons et pris la RD489 en contre sens. La collision avec deux voitures a fait un mort et deux blessés, dont le conducteur du camion. Les zones du carrefour de la Brèque et du pont VII sont toujours l'objet de blocages des manifestants contre la loi travail, précise France 3 Haute-Normandie. Les bouchons sont nombreux dans le secteur. De source policière, c'est ce qui aurait poussé un chauffeur poids-lourd à faire demi-tour sur la RD489. La portion est à deux fois deux voies. L'homme de 45 ans s'est donc trouvé en contre-sens. Il a heurté deux véhicules légers. Le conducteur du camion a été placé en garde à vue. L'enquête est menée par la brigade des accidents et délits routiers du Havre. 

"Un nantais face à la justice russe" titre Presse Ocean, qui précise que les russes accusent Yoann Barbereau, directeur de l’Alliance française à Irkoutsk, d’actes à caractères sexuel sur mineur, sa fille, et de diffusion d'image et de vidéo pédopornographique. Originaire de Nantes, Yoann Barbereau a été arrêté le 11 février 2015 à Irkoutsk en Sibérie. Dans un contexte de tension Franco-Russe, son comité de soutien dénonce une machination et des accusations fantaisistes et scandaleuses de la justice russe. Aujourd'hui, en rendant publique cette affaire, ses soutiens espèrent  la mobilisation des opinions françaises et russes, affirmant avoir eu le soutien du Quai d’Orsay et de Jean Maurice Ripert, ambassadeur de France à Moscou. Après 71 jours de prison, le Directeur de l'Alliance Française était relâché et assigné à résidence sous contrôle d'un bracelet électronique. Après 15 mois d'une instruction uniquement à charge, son procès devait avoir lieu la semaine dernière. Il vient d'être reporté. Yoann Barbereau risque 20 ans de prison. Une affaire à suivre sur France 3 Pays de la Loire.

"Le lac de Chambon sous Pavillon bleu" se réjouit La Montagne. Et c’est une première et une belle récompense précise France 3 Auvergne. Le label Pavillon Bleu a été décerné mercredi à 170 communes, représentant 400 plages, qui étaient candidates à cette distinction récompensant une bonne gestion de l'environnement, des déchets et de l'eau. Avec en outre 98 ports de plaisance labellisés, le nombre de lauréats en 2016 marque un record depuis la création du label en 1985 en France. En 2015, il avait été décerné à 166 communes représentant 396 plages et 97 ports de plaisance maritimes et continentaux (à l'intérieur des terres).
Au total, 400 plages ont rempli les critères du Pavillon Bleu parmi lesquels : une eau de baignade de "qualité excellente" avec cinq contrôles par saison, un point d'eau potable, des poubelles sur la plage, la collecte sélective d'au moins trois types de déchets et la mise en place d'actions d'éducation à l'environnement.

Sur le même sujet

Accident mortel dans l'usine Verralia de Chalon