SIA 2016 : Agricool, la start-up qui met au point la fraise des quatre saisons, écologique et de proximité

Sera-t-il un jour possible de manger des fruits et légumes délicieux près de chez soi, en toute saison et sans polluer la planète ? Une start-up y travaille et développe son concept : la production en container.

Manger en toute saison des fruits et légumes en restant écologiquement raisonnable

Pour préserver la planète on sait maintenant qu’il faut manger des fruits et légumes de saison, cultivés le plus près possible de chez soi. Pourtant, manger des fraises délicieuses en toute saison pourrait bien ne plus être un désir coupable. C’est le but d’une start-up qui cultive des fraisiers en containers. 

Nous avons été accueillis sur le stand de "La Ruche qui dit Oui" pour rencontrer l'un des co-fondateurs d'Agricool.


En quête du goût perdu de leur enfance deux agricoolteurs sont nés

Guillaume Fourdinier et Gonzague Gru sont fils d’agriculteurs. Elevés à la campagne ils partent en ville poursuivre leurs études et là, profonde déception : leurs palais bien éduqués ne supportent pas les fruits et légumes insipides.

Alors dès 2012, une fois leur bac agricole en poche, les deux amis mettent toute leur énergie à trouver une solution. Forts de valeurs écologiques, ils se tournent vers l’idée d’une agriculture locale.
Ils commencent à mettre au point la culture en container, en 2015 Agricool est créée.

on veut produire des fruits et légumes directement là où les gens vivent






 


7 tonnes de fraises par an sur un terrain grand comme 2 places de parking

Un container de 30m2 permet une récolte annuelle égale à celle de 4000m2 en pleine terre, soient 7 tonnes de fruits par ans. Tant pis pour le respect des saisons : de toute façon les gens achètent des fraises ou des tomates toute l’année, alors autant les produire près de chez eux plutôt que favoriser les productions d'Espagne et du Maroc, lourdes en empreinte carbone, bourrées de pesticides et souvent sans goût."

La création de tout un éco-système

Les nutriments nécéssaires au bon développement de la plante sont déposés dans l'eau, c'est de l'hydroponie. L'eau utilisée est réintroduite dans le système ce qui représente 90% de consommation en moins qu'en pleine terre. Dans leur jardin fermé nos agricoolteurs introduisent le nécéssaire pour que les fraisiers ne manquent de rien : une boîte à bourdons pour la pollinisation des fleurs du fraisier et des acariens pour dévorer les pucerons. L'air extérieur est filtré : pas de problème donc pour installer des containers sous le périph.

L'éclairage est à base de leds et Agricool teste en permanence des modèles différents


Une personne pour gérer trois containers : une promesse d'emplois
Le premier de leurs containers est installé en bordure du Parc de Bercy, grâce à un accord avec la ville de Paris. 
La start-up qui emploie déjà un agronome et un ingénieur projette la création d'un emploi d'agricoolteur pour trois containers. Elle cherche à en installer dans toutes les grandes villes.
Cette agricoolture fonctionne avec des énergies renouvelables en partenariat avec Enercoop, elle n'est pas gourmande en eau, alors on l'imagine bien en Afrique où les promesses du secteur agricole sont énormes.

Aller plus loin et :
Réserver ses fraises de la récolte parisienne


Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité