publicité

Avalanche des Deux-Alpes: "Ce secteur fermé était particulièrement dangereux", Domique Létang de l'ANENA

Interview. Dominique Létang, directeur de l'ANENA, en lien permanent avec Pierre Balme, le maire de Venosc en charge des Deux-Alpes, confirme que le secteur de l'avalanche mortelle était fermé depuis le début de la saison car jugé "particulièrement dangereux".

  • I.G
  • Publié le 13/01/2016 | 20:42, mis à jour le 19/01/2016 | 10:45
© Office de Tourisme des Deux Alpes

© Office de Tourisme des Deux Alpes

La piste noire de Bellecombe était donc fermée quand la coulée de neige a dévalé, entraînant les décès de deux adolescents et d'un adulte, ce mercredi 13 janvier.

Pour Dominique Létang, directeur de l'ANENA, "il  y a de grandes chances pour que ce soit les skieurs eux-mêmes qui aient déclenché cette plaque à vent. Le risque d'avalanche était très marqué, mais surtout le secteur avait été fermé. Il était glacé, en raison des vents, et très dangereux. Les chutes de neige de ces derniers jours se sont accumulées sur une sous-couche fragile".

Quand les stations ferment un secteur, ce n'est jamais par hasard. "Certes, il n'a pas neigé tant que ça, 10 ou 20 cm tout au plus, mais quand cette neige s'accumule sur une sous-couche glacée par les vents violents, ça peut être périlleux", poursuit le spécialiste. "Même si la quantité de neige n'était pas si importante que cela, la coulée est partie sur une centaine de mètres, et faisait 300 mètres de long."

Quoi qu'il arrive, on ne s'aventure jamais tous ensemble dans un couloir hors-piste, mais un par un"


Des conditions nivologiques plus que délicates, des avis d'extrême vigilance lancés aux skieurs... et pourtant le drame est arrivé, touchant un établissement de Lyon qui a perdu deux élèves. Un skieur ukrainien est aussi décédé. Dominique Létang, guide de haute montagne, autrefois engagé auprès des PGHM de Modane et de Grenoble, avec plus de 800 secours à son actif, ne comprend pas: "Je suis perplexe sur le nombre de victimes. On ne peut pas interdire le hors-piste. Mais quoi qu'il arrive, on ne s'aventure jamais dans un couloir hors-piste en groupe, mais toujours un par un, c'est un principe de précaution de base." 

Interview de Dominique Létang par Jordan Guéant & Maxime Quemener
Dominique Letang ANENA

Interview de Dominique Letang après l'avalanche des Deux Alpes



les + lus
les + partagés