publicité

Un militaire décédé après une tempête de neige au Col du Pelve, en Savoie

Trois civils et six militaires se sont retrouvés pris au piège dans une tempête de neige en fin d'après-midi, mercredi 16 mars. Ils ont passé la nuit dans des igloos de fortune à près de 3.000 mètres d'altitude. Un militaire, très affaibli, est décédé ce jeudi.

  • Par Anne Hédiard
  • Publié le 17/03/2016 | 08:44, mis à jour le 17/03/2016 | 19:02

Une tempête mortelle au Col du Pelve,
Deux groupes évoluaient à hauteur du Col du Pelve dans le massif de la Vanoise, au-dessus de Pralognan. L'un était composé de deux alpinistes et d'un guide, l'autre de six militaires du 7e bataillon de Chasseurs alpins de Varces. 

Les militaires ont contacté leur hiérarchie par téléphone satellite, vers 15h30, pour signaler que l'un d'entre eux montrait des signes de fatigue inquiétants. Pris dans la tempête en fin d'après-midi, ils ont finalement pris la décision de bivouaquer.

Interview sur le "piège" de la Vanoise

Intervenant: Jean-Charles Deléglise, Brigadier chef CRS Alpes Modane


C'est là que les secouristes de la CRS Alpes ont été informés. Une caravane terrestre, composée de six hommes, est partie vers minuit pour aller à leur rencontre. Les secouristes sont arrivés vers 6 heures ce jeudi matin, en même temps que l'hélicoptère de secours.

Le militaire affaibli, âgé de 25 ans, était en arrêt cardio-respiratoire. Il a été immédiatement héliporté pour être pris en charge au CHU de Grenoble-La Tronche mais n'a pas survécu. Les cinq autres ont été conduits à Modane pour être vus par un médecin.

Interview CRS Alpes sur les militaires piégés en montagne

Intervenant: Capitaine Cyril Anceau, Chef de détachement CRS Alpes Albertville


Les civils, quant à eux, ont passé la nuit sur le même glacier, un peu plus bas. Ils ont aussi creusé un trou dans la neige pour se mettre à l'abri du vent. Évacués en matinée par hélicoptère, ils souffrent de diverses gelures et ont été conduits à l'hôpital de Sallanches.
les + lus
les + partagés