Quand Jean Rochefort évoquait ses terribles souvenirs d’enfance à Vichy

© Photo Rafa Rivas / AFP
© Photo Rafa Rivas / AFP

Décédé lundi 9 octobre, Jean Rochefort avait passé une partie de sa vie à Vichy où avec sa famille il s’était installé pendant la Seconde guerre mondiale. Toute sa vie, il restera marqué par ces années terribles.

Par Kamel Tir

Né le 29 avril 1930 à Paris, Jean Rochefort est décédé lundi 9 octobre, à l’âge de 87 ans. Pendant la Seconde guerre mondiale, il s’installe à Vichy. Le jeune enfant découvre des aspects insoupçonnables de la nature humaine qui le marqueront à jamais.
Plus tard, lorsqu’il évoquera son enfance et particulièrement ses années passées à Vichy,  Jean Rochefort témoignera de l’horreur de la guerre, notamment dans un ouvrage publié en 2013 : « Ce genre de choses » (Stock).

« Dans ma onzième année, le maréchal Pétain me pince raisonnablement un lobe d’oreille. Je joue trop près de lui avec une balle en mousse couleur rouille » se souvient-il. Il rapporte également comment, en classe de sixième, à Vichy, il lance à un copain juif pour une banale histoire de stylo : « Sale Juif ! ». « Le lendemain, à la sortie, une petite femme me fixe longuement, je baisse les yeux sans savoir pourquoi. Elle approche, me colle une baffe, c’était sa mère, je n’oublierai jamais. Merci ».

« En banlieue, autour de Vichy, il y avait les quiquach, c’était comme ça qu’on appelait les hannetons. On attachait les mains du collabo dans le dos, on tenait fort la tête, on ouvrait les paupières, on posait un quiquach sur l’œil et on cousait les paupières. Ne voulant pas rester dans le noir, le hanneton essayait de fuir, il bougeait fort les pattes, les pattes des quiquach ce sont des herbes laboureuses de globes oculaires. Elles en faisaient du hachis des globes oculaires, de très loin aussi on les entendait, les collabos aveugles.
J’avais quoi ? 14 ans ? Je n’arrive pas à oublier. Les psys me disent : « C’est normal », peut-être, mais la nuit ça réveille»
écrivait-il.

Le  « spectacle » des femmes tondues marquera également le comédien qui, de nombreuses années après, l’évoquera avec beaucoup d’émotion.

Jean Rochefort se souvient de la Libération



Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Grève des facteurs de La Mure en Isère

Près de chez vous

Les + Lus