Il tente de noyer et d'ébouillanter son bébé de trois semaines à Grenoble

Si les policiers n'étaient pas intervenus à temps, la fillette de trois semaines serait sans doute morte... Mercredi soir, la mère a d'abord appelé le SAMU parce que son compagnon était en slip dans la rue à la Tronche, en plein délire. Quelques minutes plus tard il s'en prenait à son enfant.  

Par Tamara Drawn

C'est sans nul doute l'intervention rapide de la patrouille grenobloise qui a sauvé la vie du nouveau-né. Mais aussi les deux appels de la mère. Mercredi vers 21 heures, elle a d'abord averti le SAMU que son compagnon était en pleine crise de démence, et se promenait en slip dans la rue...

C'est la procédure pour ce que l'on appelle une SDRT, un secours demandé par une personne requérante en vue d'une hospitalisation d'office. 

Mais ensuite, les choses ont pris une autre ampleur... L'homme est revenu chez lui, et s'en est pris à son propre enfant, un bébé de trois semaines.

La mère a alors appelé directement la police. Et lorsque les trois policiers sont arrivés dans l'appartement, ils ont d'abord croisé les parents du forcené, totalement paniqués, puis la mère hurlant, avant d'assister à une scène affreuse... Dans la salle de bains, il était nu dans la baignoire, et tenait le bébé sous l'eau bouillante du robinet...

Apercevant les policiers, l'homme a alors tenté de noyer le nourrisson en lui mettant la tête sous l'eau puis a essayé de l'étrangler entre ses cuisses. 

L'un des fonctionnaires a sauté sur l'individu pour le maîtriser, mais celui-ci l'a mordu au poignet. Il lui a alors asséné un coup de poing au visage pour lui faire lâcher le bébé. 

L'homme âgé de 36 ans a été interpellé, mais son état de santé ne permettait pas une garde à vue. Il a donc été hospitalisé d'office. Il était connu pour avoir de graves troubles bipolaires.  

La petite fille était inconsciente, mais les policiers ont réussi à la réanimer en lui prodiguant un massage cardiaque. Elle a ensuite été prise en charge par le SAMU. Elle a été brûlée au premier degré au visage et au torse, et a été vraisemblablement secouée... 

Sur le même sujet

Incendie aux Ets Vachez à Salaise-sur-Sanne

Actualités locales

Les + Lus