Montaigut-le-Blanc (63) : les riverains se mobilisent contre un projet d'éoliennes

Les riverains disent non au projet de six éoliennes sur la plateau d'Olloix

A Montaigut-le-Blanc, dans le Puy-de-Dôme, le projet d'un parc éolien en bordure de la commune inquiète les riverains. Ils craignent de voir se dresser aux portes de leur village six éoliennes. Une étude est en cours pour déterminer la faisabilité du projet.

Par D.Cros

C’est un projet qui divise. Six éoliennes au maximum pourraient être installées sur le plateau d’Olloix. Directement concernés, les habitants de Gourdon et de Montaigut-le-Blanc s’inquiètent. Ils dénoncent la pollution visuelle et sonore d’un tel projet. Ils ont créé l'association intitulée "Vent debout face aux éoliennes". A ce jour, elle compte quatre-vingt membres.

"Nous avons découvert par hasard ce projet au mois de juillet alors que des études sont faites depuis six mois. Nous n’avons pas été informés et nous dénonçons également les méthodes du promoteur" explique Rémi Chollet Président de l'association "Vent debout face aux éoliennes". Puis il ajoute : "Nous réclamons l’abandon de ce projet inadapté, selon nous, à ce lieu très restreint d’un kilomètre carré. C’est un des poumons verts de Clermont. Et puis, c’est trop proche des villages alentours même si la distance de 500 mètres est respectée. Trop d’habitants sont concernés". Un riverain concerné par le projet explique : "Je doute de l’efficacité des éoliennes et de leur rendement. Je me demande l’utilité d’éolienne aussi haute en zone péri-urbaine. Elles font 180 mètres de haut. L’Auvergne est magnifique, on va saccager nos territoires. Il faudrait un référendum pour permettre à la population de décider avant de subir la situation pour les 20 prochaines années". 

Pour Christian Chabaud le maire de Montaigut-le-Blanc, il n’est pas aisé de concilier les énergies renouvelables avec le patrimoine et l’environnement. Il déclare : "Je souhaiterais qu’après l’étude de faisabilité, tout le monde soit consulté. Pourquoi pas un référendum s’il le faut". Car pour l’heure, le projet est au stade de l'étude de faisabilité. Rien n’est encore validé. Amandine Kim Lan directrice développement du projet explique : "L’étude a démarré il y a un an. Nous avons rencontré des propriétaires, des exploitants et des riverains, nous avons choisi la zone la plus en recul possible par rapport aux habitations. Nous avons encore besoin de retour pour déterminer s’il peut y avoir ou non un parc éolien".

Les communes concernées et la communauté d’agglomération des Pays d’Issoire ne se sont pas encore prononcées de manière officielle sur ce projet. D’ici fin septembre, elles seront amenées à délibérer sur cette question.

Sur le même sujet

Brigade cynophile

Près de chez vous

Les + Lus