publicité

Le nouveau ministre de l'économie, Emmanuel Macron, en visite ce mardi dans la Manche

Emmanuel Macron, le nouveau ministre de l'économie, effectue son premier déplacement sur le terrain en Normandie. Il est à Romagny pour visiter l'entreprise Acome.

  • Par Christophe Meunier
  • Publié le , mis à jour le
Emmanuel Macron, ministre de l'économie, en visite à Romagny, Manche, 2 septembre 2014 © France 3 Basse-Normandie

© France 3 Basse-Normandie Emmanuel Macron, ministre de l'économie, en visite à Romagny, Manche, 2 septembre 2014

Nommé le 26 août dernier au poste de ministre de l'économie, Emmanuel Macron a choisi la Normandie pour effectuer sa première visite de terrain.
Le nouveau locataire de Bercy est dans la Manche ce mardi pour visiter l'entreprise Acome, à Romagny, près de Mortain.

Le Ministre a d'abord été accueilli par les élus dans la mairie de Romagny (voir les images)
Visite Emmaneul Macron à Romagny, dan la Manche, 2 septembre 2014
ITW Emmanuel Macron, ministre de l'économie à Romagny (Manche) le 2 septembre 2014

La société Acome, spécialisée dans les câbles high-tech et la fibre optique, avait déjà reçu un ministre en 2013, Benoît Hamon, à l'époque ministre délégué à l'Economie sociale et solidaire.
Acome est l'une des plus anciennes Scop (Sociétés coopératives et participatives) de France, une société dont les associés majoritaires sont les salariés. Ce mardi, Emmanuel Macron est accompagné de Carole Delga, secrétaire d'Etat chargée du Commerce, de l'Artisanat, de la Consommation et de l'Economie sociale et solidaire, et d'Axelle Lemaire, secrétaire d'Etat chargée du Numérique. 


Programme du déplacement :
10h00 – 10h30 Arrivée à Romagny (Manche) et accueil républicain en Mairie, en présence des élus du territoire 
10h30 – 11h45 Accueil sur le site ACOME par Jacques de Herre, PDG et Jean-Pierre Busnel, directeur de la cité industrielle, puis visite de différents sites de production
11h45 – 12h30 Entretien avec M. Jacques de Herre, PDG et Patrick Lenancker, Président de la confédération générale des SCOP.
12h30 – 14h00 Déjeuner avec les salariés dans un réfectoire sur site
 

Acome, Association coopérative d'ouvriers en matériel électrique, compte 1 200 salariés

Créée à Paris en 1932 suite aux difficultés de la société Electrocable, Acome compte 50 coopérateurs à sa création, 800 dans les années 1980 et 1075 en 2006.

Son siège social est à Paris, mais c'est à Romagny, dans la Manche, que l'entreprise possède 5 usines et emploie 1200 salariés, ce qui fait d'elle l'un des plus gros employeurs du département.

Au moment de son démarrage, Acome a pu compter sur les commandes des PTT grâce au principe du "quart réservataire" qui attribuait 25 % des commandes de l'État aux sociétés coopératives. À la fin des années 1930, la société achète une vieille filature à Mortain et s'y installe en 1941 après le bombardement de son usine d'Argenteuil. Après la guerre, Acome tire parti d'une loi imposant l'installation d'un dispositif antiparasitage sur toutes les voitures. Acome, qui fabrique ce dispositif en exploitant un brevet acheté à General Electric, voit son marché exploser.
Si ce n'est pas l'esprit coopérateur qui préside à la création d'Acome, il viendra plus tard, dans les années 1950 et 1960. Les PDG Charles Lacroix et Jean Lamour, coopérateurs convaincus, font de la société une vraie Scop.

les + lus