Vaccin défectueux contre la méningite : 32 familles saisissent la justice

32 familles en France dont dix en Bretagne ont saisi la justice. Leurs enfants ont été vaccinés contre la méningite avec des lots défectueux de Meningitec, très chargé en métaux lourds. Depuis le vaccin a été retiré du marché, mais les enfants ont développé différentes pathologies.

  • Par Krystell Veillard
  • Publié le
© France 3 Bretagne

© France 3 Bretagne

Douleurs abdominales, éruptions cutanées, troubles du sommeil, alimentaires, diarrhées, poussées de fièvre, irritabilité... depuis quelques mois des enfants souffrent de différents symptômes. Ils ont tous été vaccinés contre la méningite avec des lots défectueux de méningitec, vaccin du laboratoire CSP.

21 lots du vaccin retirés de la vente 


21 lots au total de ce vaccin "par mesures de précaution" étaient censés être retirés du marché à partir du 25 septembre 2014, selon les injonctions de l'agence nationale du médicament et des produits de santé (ANSM), mais qui manifestement ont tout de même continué à être délivrés dans les pharmacies.
Un produit lourdement chargé en métaux, retrouvés dans les analyses de cheveux de ces enfants, plomb, aluminium, étain, argent, silicium...

Trente deux familles ont saisi la justice


Des dizaines de familles sont concernées, dont dix en Bretagne, région où une recrudescence de méningites a davantage poussé les parents et les médecins à faire vacciner les enfants. Ces parents ont créé un collectif et ouvert une page facebook afin d'échanger sur ce qu'ils vivent et partager sur ce vaccin défectueux.
Trente deux familles ont saisi la justice. L'audience est prévue le 22 septembre devant le tribunal de grande Instance de Clermont-Ferrand..

Le reportage à Piré-sur-Seiche (35) de Catherine Jauneau et Karine Hannedouche

scandale vaccin meningitec

Le reportage à Piré-sur-Seiche (35) de Catherine Jauneau et Karine Hannedouche - Interviews : Coralie Muhammad, membre du collectif de parents - Maitre Emmanuel Ludot, avocat des familles


Interviews :
- Coralie Muhammad, membre du collectif de parents
- Maitre Emmanuel Ludot, avocat des familles
  • Rennes : l'ostéopathie à bas coût

    Des consultations d'ostéopathie à 15 euros, c'est ce que propose Bretagne Ostéopathie à Rennes, centre de formation destinée aux professionnels de santé. La démarche est de faciliter l'accès aux soins pour le plus grand nombre, tout en permettant aux jeunes praticiens de se former.

    Mis à jour aujourd'hui à 09h35
  • Autisme : l'IME de Caudan accueille deux fois plus d'enfants

    L’Institut médico-éducatif de Kergadaud, à Caudan, a inauguré ce jeudi une extension qui lui permet d’accueillir 42 enfants polyhandicapés et autistes. Un doublement des effectifs pour répondre au manque criant de places partout en France.

    Mis à jour le 23/09/2016
  • Plonevez-Porzay (29) prend de la hauteur pour trouver des médecins

    Les professionnels de santé de Plonévez-Porzay dans le Finistère sont à la recherche de médecins généralistes d'ici la fin de l'année prochaine. Et ils le font savoir ... en très grand ... avec la participation de la population sur la plage de Saint-Anne la Palud. 

    Mis à jour le 18/09/2016
  • Parkinson: Biocorp et Aguettant lancent un projet pour améliorer l'autonomie des patients

    Deux sociétés régionales vont mettre en commun leurs compétences pour tester un nouveau dispositif susceptible d'améliorer l'autonomie
    et la qualité de vie des patients souffrant de la maladie de Parkinson. Le laboratoire lyonnais Aguettant et l'auvergnat Biocorp vont travailler ensemble

    Mis à jour aujourd'hui à 12h36
  • Mulhouse : une conciergerie à l'hôpital Emile Muller

    Une conciergerie vient d'ouvrir à l'hôpital Emile Muller de Mulhouse. C'est le dizième établissement hospitalier français à se doter d'une telle structure. Elle doit permettre d'adoucir le quotidien des patients, de leurs proches et du personnel hospitalier en proposant de nombreux services.

    Mis à jour aujourd'hui à 12h59
  • Comment mieux gérer la perte d'autonomie des personnes âgées ?

    300 à 400 participants sont attentus en ce mardi à Rilhac-Rancon pour la 12ème journée départementale de gérontologie. Parmi les sujets abordés, la prévention de la perte d'autonomie,  le bien-vivre, le bien-être psychologique, physique et social. 

    Mis à jour aujourd'hui à 11h25
les + lus
les + partagés