A Festa di a Nazione, la fête nationale Corse

Le 8 décembre, la Corse célèbre A Festa di a Nazione / © DR
Le 8 décembre, la Corse célèbre A Festa di a Nazione / © DR

Depuis 1735, le 8 décembre est la date de A festa di a Nazione, la fête de la nation Corse. Cette date marque l'élaboration de la constitution Corse. A cette occasion, l'île fut placée sous la protection de la Vierge Marie que l’on fêtait alors le 8 décembre.

Par Grégoire Bézie

Pour en comprendre l'origine, il faut remonter en 1729. La Corse est alors sous domination génoise, mais la révolte s'amorce dans la région du Boziu. Les combats font rage pour chasser l'occupant et la rébellion s'étend rapidement à toute la Corse.

En décembre 1730, la rebellion s'organise et lors de la consulte de Saint-Pancrate, la Corse élit ses généraux : Luiggi Giafferi, Andrea Ceccaldi et l'abbé Raffaelli. Hyacinthe Paoli, le père de Pascal les rejoint début 1730.

Mais Gênes n'en reste pas là et fait appel à ses alliés que sont la France et l’Autriche pour reconquérir la Corse. Ses tentatives militaires prendront fin le 30 janvier 1735, avec l'adoption d'un règlement établissant la séparation définitive de la Corse d'avec Gênes.

Ce document jette les bases de la future constitution corse. L'île est proclamée indépendante. Dans son premier article, la Consulte énonce ainsi:

Au nom de la Très Sainte Trinité, le Père, le Fils et le Sainte-Esprit, de l'immaculée Conception de la Vierge Marie, sous la protection de la Sainte Mère Avocate, nous élisons, pour la protection de notre patrie et de tout le royaume l'Immaculée conception de la Vierge Marie, et de plus nous décidons que tous les armes et les drapeaux dans notre dit royaume, soient empreints de l'image de l'Immaculée Conception, que la veille et le jour de sa fête soient célébrés dans tout le royaume avec la plus parfaite dévotion et les démonstrations les plus grandes, les salves de mousquetaires et canons, qui seront ordonnées par le Conseil suprême du royaume.


C’est à cette occasion que fut également choisit l’hymne national Corse, le Dio vi Salvi Regina, qui jusqu’alors n’était qu’un chant religieux célébrant la Vierge Marie.

Fichier audio

Le Dio vi Salvi Regina


 

Sur le même sujet

Avec le festival « Mi ! », l’AC Ajaccio veut diversifier ses activités

Près de chez vous

Les + Lus