Recherches - Signature d’une nouvelle convention entre l’INRA et l’Université de Corse

Environnement - Signature d’une nouvelle convention entre l’INRA et l’Université de Corse
Bruno Serre, étudiant en bio-chimie à l' Université de Corse; Paul-Marie Romani, président de l'Université de Corse; Philippe Mauguin , président-directeur général de l'Institut National de Recherches Agronomiques - France 3 Corse ViaStella  - Anne Marie Leccia, Daniel Bansard

Développer de nouveaux projets de recherches sur l'adaptation des végétaux aux changements climatiques ou encore leur résistance aux maladies, c'est l'objectif d'une convention signée mardi entre l'Université de Corse et l'Institut national de la recherche agronomique (INRA).

Par France 3 Corse ViaStella

L'Université de Corse et l'INRA ont renforcé leur partenariat en renouvelant pour la troisième fois une convention destinée à développer ensemble des projets de recherches. La première datait de 2007.

L'objectif pour l'Institut national de la recherche agronomique et l'Université de Corse : se nourrir mutuellement de leurs travaux pour développer des stratégies communes de recherches sur des thématiques partagées.

L'INRA est présente en Corse depuis 1964. Avec ce lien avec l'Université, elle ancre d'avantage sa recherche dans le territoire insulaire.

Ce nouveau partenariat va leur permette -jusqu'en 2022 au moins- de travailler sur la biodiversité ou encore l'adaptation des végétaux aux changements climatiques ou encore leur résistance aux maladies du milieu méditerranéen.

"La Méditerranée, la Corse et même plus globalement la France et les pays d’Europe sont concernés, avec le changement climatique, par une multiplication des maladies qui peuvent être des maladies animales, parfois transmissibles à l’homme mais aussi des maladies végétales", indique Philippe Mauguin, président-directeur général de l’INRA.


A lire aussi

Sur le même sujet

Élections territoriales : Jean-Charles Orsucci leader de La République en marche

Près de chez vous

Les + Lus