L'ancien bâtonnier d'Ajaccio perquisitionné par l'anterrorisme

Le cabinet de Dominique Ferrari, ancien bâtonnier d'Ajaccio, a été perquisitionné dans le cadre d'une enquête sur l'attaque à la roquette de deux gendarmeries en 2013 à Bastia et à Ajaccio.

09/10/14 - Le bâtonnier d'Ajaccio Dominique Ferrari mis en examen
09/10/14 - Le bâtonnier d'Ajaccio Dominique Ferrari mis en examen © FTVIASTELLA
Le juge antiterroriste parisien Alain Gaudino, en charge de l'enquête sur l'attaque au lance-roquette de deux gendarmeries en décembre 2013, s'est déplacé à Ajaccio pour accompagner les perquisitions du cabinet de l'ancien bâtonnier d'Ajaccio.

Dominique Ferrari a été mis en examen dans ce dossier pour "association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste" en octobre 2014.

Des armes et des cagoules cachées dans un box


Au centre des investigations, la découverte en décembre 2013 d'un arsenal dans un box appartenant à la soeur de Dominique Ferrari, ont indiqué des sources proches du dossier. Celle-ci avait été libérée à l'issue de sa garde à vue. Mais l'ancien bâtonnier est soupçonné d'en être le gérant de fait.

Avaient notamment été retrouvés un pistolet automatique, des gilets pare-balles, une grenade, des armes longues, des armes de poing, des munitions, ainsi qu'une cagoule. Les enquêteurs avaient également exploité des traces d'ADN, qui s'étaient révélées être celles d'un homme en fuite, soupçonné d'être impliqué dans les attentats, et par ailleurs client de Dominique Ferrari.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société faits divers
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter