publicité

L'impression 3D métal, une innovation et une révolution

L'ENSMM de Besançon est à la pointe de l'innovation. Elle vient d'acquérir une imprimante 3D Métal, une machine encore très rare qui va, dans la décennie future, révolutionner la fabrication industrielle.  

  • Par Aline Bilinski
  • Publié le
D. Martin

D. Martin

C'est une étonnante machine qui depuis semaines, a été installée dans les locaux de l'ENSMM à Besançon et qui procure à l'Ecole nationale supérieure de mécanique et des microtechniques une belle longueur d'avance : une imprimante 3D métal. 
A l'instar de l'impression 3D plastique, qui a fait une arrivée fracassante sur le marché ces dernières années, l'impression 3D métal est promise à un bel avenir dans la décennie futur. Elle pourrait compter 250 millions d'utilisateurs dans le monde d'ici 10 ans, et les industriels ne cachent leur vif inétrêt pour un tel outil. 
Très précise, l'imprimante pertmet de fabriquer des objets de petite taille dans une quinzaine de métaux différents et des céramiques. Déjà utilisée dans l'aéronautique, l'automobile et le médical, elle permet la fabrication de prototype à moindre coût ou de moules, une fois le process mis au point. 

Avec ce nouvel outil, l'ENSMM, qui a investi 250 000 €, espère séduire les industriels. L'établissement organise d'ailleurs une journée spéciale, à laquelle elle a convié 300 entrepreneurs de la région le 11 mars prochain.
L'école élargit aussi la gamme d'outils pédagogiques mis à la dispositon de ses élèves qui peuvent ainsi apprendre à manier la machine durant leur formation. 
 

Imprimante 3D métal à l'ENSMM

L'école nationale supéreiure de mécanique et des microtechniques de Besançon ets l'une des 1ères en France à se doter d'une imprimante 3D. Bernard Cretin, Directeur de l'ENSMM, Alexandre Gilbin, Maitre de conférence ENSMM et Quentin Menusier, élève, témoignent. Reportage S. Poirier et D. Martin  -   - 

 

les + lus
les + partagés