Rund Um

Du lundi au vendredi à 12h15 et 20h
Logo de l'émission Rund Um

De la clandestinité à la liberté...Radio Dreyeckland libre fête ses 40 ans

© C.Laemmel
© C.Laemmel

Comment faire entendre sa voix quand les médias officiels se taisent? Pour protester contre l'implantation de la Centrale nucléaire de Fesseneheim, une poignée de militants écologistes lancent, le 4 juin 1977, "Radio Verte Fessenheim". 

Par Judith Jung

Après la clandestinité, la liberté! Radio Dreyeckland libre fête ses 40 ans

En réaction à l'implantation de la Centrale nucléaire de Fessenheim, Radio Verte Fessenheim proposait des émissions de radio pirate. Ainsi naît la Elle est la deuxième en France à porter le nom de "Radio Verte" puisque "Radio Verte Paris" émet depuis quelques semaines.

Les émissions consacrées, dans un premier temps, uniquement à la centrale nucléaire, sont diffusées en allemand, français et alsacien, par de petits émetteurs artisanaux.  
Une association des Amis de RVF verra le jour. Des comités de soutien dans 30 villages et quartiers d'Alsace seront mis en place. Ces comités sont chargés de sensibiliser la population, de l'inciter à écouter les émissions, mais aussi de récolter des fonds par la vente des émissions enregistrées sur cassettes.

TDF mettra en place un émetteur de brouillage mais cela ne suffira pas à stopper les centaines de bénévoles.
L'aventure durera jusqu'en 1981 et la fin du monopole de l'Etat. Radio Verte Fessenheim sera officiellement autorisée à diffuser. Elle prendra le nom de "Radio Dreyeckland Libre". 









 

Raphaël Nisand, professeur de gynécologie et d'obstétrique