La rentrée des Whirlpool, entre incertitudes et inquiétudes

© France 3 Hauts-de-France
© France 3 Hauts-de-France

Jeudi, l'intersyndicale de Whirlpool validait à l'unanimité le projet de reprise du site d'Amiens par l'industriel Nicolas Decayeux. Mais pour les salariés, il reste de nombreuses zones d'ombres.

Par Célia Mascré et Élise Ramirez

À l'usine Whirlpool, le projet de la jeune holding WN est dans tous les esprits. Cette société pourrait reprendre l'ensemble des salariés mais pour l'heure, on reste prudent. Aucun accord n'a été signé entre Whirlpool et la société picarde.

L'accord, s'ill est conclu par les deux entreprises, devrait permettre l'embauche d'une centaine de salariés dès le mois de septembre. 136 autres postes devraient être proposés l'année prochaine. Soit la quasi totalité des Whirpool licenciés au 1er juin 2018.

Si les salariés de Whirpool semblent sensibles au projet picard de Nicolas Decayeux, tout n'est pas encore gagné. Il doivent attendre la conclusion définitive de l'accord avant de se projeter vers l'avenir.

La rentrée des Whirlpool entre inquiétudes et incertitudes
Un reportage d'Élise Ramirez, Aurélien Barège et Pierre-Olivier Pappini ; avec Cécile Delpirou, déléguée syndicale CFE-CGC Whirlpool ;

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Pas-de-Calais : une baisse de la taxe foncière pour les victimes de la pollution de Metaleurop

Près de chez vous

Les + Lus