publicité

Migrants de Calais: FO police appelle la population à manifester avec elle lundi

Le Syndicat général de la Police-Force Ouvrière (SGP-FO) appelle pour la première fois à manifester lundi à Calais, aussi bien les policiers que la population, afin d'obtenir des moyens supplémentaires pour faire face à l'afflux de migrants, a indiqué samedi le syndicat

  • AFP
  • Publié le , mis à jour le
Le Syndicat général de la Police-Force Ouvrière (SGP-FO) s'avoue débordé par la situation des migrants à Calais © MaxPPP/JP Brunet

© MaxPPP/JP Brunet Le Syndicat général de la Police-Force Ouvrière (SGP-FO) s'avoue débordé par la situation des migrants à Calais

"La police ne peut plus subvenir à sa propre sécurité et encore moins à celle des Calaisiens", a déclaré Gilles Debove, responsable du syndicat pour le Calaisis, à l'AFP.
"Il y a aujourd'hui entre 2.000 et 2.500 migrants, ce qui représente 3% de la population calaisienne", a-t-il dit.

Les autorités françaises évoquent, elles, la présence de 1.400 à 1.500 clandestins, principalement originaires du Soudan et d'Érythrée, venus à Calais et dans les environs dans l'espoir d'aller demander l'asile en Grande-Bretagne.
Le rassemblement, auquel sont "invités tous les citoyens", selon un communiqué de presse du SGP-FO, est prévu lundi à 10H00 à un échangeur, d'où partira une opération escargot sur la rocade Est de la ville portuaire.

Une augmentation de la criminalité selon le syndicat policier 

Selon le responsable syndical, "il y a une augmentation exponentielle de la criminalité: ces trois derniers mois, il y a eu 80 crimes et délits, contre sept sur la même période en 2013".
"Il n'y a pas d'augmentation importante de la délinquance à Calais liée aux migrants", a assuré pour sa part le directeur départemental de la sécurité publique du Pas-de-Calais, Thierry Alonso, dans un de nos récents articles. "On constate certains faits de vols, de téléphones portables et de vélos commis par des migrants, mais cela reste marginal".

"On ne veut en aucun cas stigmatiser les migrants. Notre message est bien clair, il s'agit d'une manifestation pacifiste et républicaine, qui exclut toute organisation ou association extrémiste", a indiqué M. Debove, qui attend entre 300 et 500 manifestants.
les + lus
les + partagés