Un mystérieux noyé à Mimizan : la gendarmerie lance un appel à témoin

© france 3 limousin
© france 3 limousin

Le décès intrigue le parquet de Mont-de-Marsan dans les Landes. Les enquêteurs cherchent à reconstituer les 8 jours qui ont précédé la découverte du corps sur une plage de Mimizan. Ils lancent un appel à témoin. 

Par Christine Le Hesran

C'est un noyé qui intrigue les gendarmes des Landes. Un corps retrouvé le 6 février sur la plage de Lespecier à Mimizan. L'homme a été identifié : il s'agit d'un Polonais de 53 ans. Mais l'autopsie a livré quelques indices : des traces suspectes sur le visage.
Le parquet de Mont-de-Marsan cherche à savoir pourquoi il y aurait aussi les traces d'un objet piquant enfoncé dans un oeil. Si l’homme est identifié, les circonstances de son décès sont encore inconnues voire suspectes. La section de recherche de Pau a été saisie de l’enquête la semaine dernière. Les enquêteurs cherchent à établir ce que faisait cet homme dans les 8 jours qui ont précédé sa mort. Les dernières traces de vie  remontent à précisément 8 jours avant sa mort. Ils se trouvaient alors semble-t-il en Espagne. En raison de la tempête début février, il est difficile de savoir si le corps est tombé (ou a été mis) à l’eau en Espagne ou en France. L'enquête est menée conjointement avec la garde civile espagnole.  

La gendarmerie lance un appel à témoin 

Appel à témoin pour reconstituer le parcours de cet homme retrouvé sur la plage de Mimizan le 6 février / © section recherches gendarmerie Pau
Appel à témoin pour reconstituer le parcours de cet homme retrouvé sur la plage de Mimizan le 6 février / © section recherches gendarmerie Pau
La Gendarmerie lance un appel à témoin à toute personne qui serait entrée en contact ou aurait vu l’homme figurant sur les photographies.
Il s’agit d’un homme de nationalité polonaise, ayant des attaches en Espagne et susceptible d’être venu dans la  zone côtière des Landes et des Pyrénées Atlantiques  pour chercher du travail.
En cas d’information vous pouvez contacter la Section de Recherches de la Gendarmerie de PAU saisie de l’enquête au 05 59 82 40 30.

Sur le même sujet

Agriculteur agressé par un individu présumé fiché S : procès reporté

Près de chez vous

Les + Lus